M2M

L'internet des objets génèrera $1.500 milliards pour l’économie mondiale en 2030

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Selon Accenture, la croissance rapide de l’internet des objets pourrait générer 1.500 milliards de dollars de plus dans l’économie mondiale au cours des quinze prochaines années.

Popularisée par les objets connectées mais inventée par General Electric, la notion d’« internet industriel » est actuellement en train de prendre toute son ampleur. Ce sont ainsi des milliards d’objets augmentés, à base de capteurs, de puces RFID, de lecteurs optiques sans-fil qui sont déjà déployés dans le monde. Et la levée record de Sigfox la semaine dernière (115 millions de dollars) ne devrait qu’amplifier le phénomène. De grands fabricants tels que Samsung ne prévoient d’ailleurs plus de produite que des objets connectés d’ici 5 ans. Et pour cause, ces objets connectés, grâce à leurs capteurs, génèrent des millions de données –température, localisation, pression, ou autres données physiques– et les transforment en informations partagées. C’est sans doute ça, la troisième révolution industrielle, à l’ère du Big Data.

internet-of-things-des-objets-connectes

Selon une nouvelle analyse du cabinet de management Accenture, l’internet des objets pourrait apporter beaucoup au monde, et créer d’énormes quantités de valeur pour l’économie mondiale.

La 3ème révolution industrielle :

Tous ces objets connectés permettent des avancées majeures dans les domaines de la gestion des déchets, de l’environnement urbain durable, de la santé personnelle, la logistique au sein des entrepôts ou encore de la domotique, désormais appelée Smart Home. On peut désormais placer des capteurs sur des conduites d’eau pour surveiller les fuites, proposer des casques de réalité virtuelle dans les avions, suivre les cargaisons en transit à l’aide de puces GPS et/ou RFID, etc. Des capteurs pour la télésurveillance médicale permettent même de surveiller les malades à distance, une fois rentrés à la maison. Tous ces nouveaux usages mixent analyse de données et nouveaux modèles d’affaires. L’offre des entreprises devient notamment plus précises, plus quantifiable grâce aux objets connectés.

De nouveaux modèles d’affaires avec l’IOT :

Selon l’analyse du cabinet Accenture intitulée ‘Gagner avec l’Internet industriel des objets‘ et menée en partenariat avec l’Industrial Internet Consortium pour le compte du Forum Economique Mondial, les revenus de l’internet des objets pourraient générer 1% de croissance supplémentaire en 2030 en comparaison des prévisions antérieures pour 20 grandes économies étudiées (dont les pays d’Europe, d’Asie, la Russie et les Etats-Unis).

Selon Accenture, pour y parvenir il faudra toutefois adapter les règles de concurrence, de production et de prestation de services. Cette réussite suppose aussi que les entreprises soient en mesure de saisir l’occasion qui leur est offerte à l’occasion du boom des objets connectés. C’est pourquoi, dans le cadre du programme FrenchTech, la France s’est dotée d’une cité des objets connectés à Angers. C’est plus que jamais nécessaire car Accenture a constaté au cours de son enquête que la majorité des dirigeants économiques actuels admettaient ne pas vraiment comprendre les modèles d’affaires et les implications de l’internet des objets sur le plan industriel et à long terme.

Via – image : shutterstock

Partager
A propos de l'auteur