T-shirt connecté : Intel commercialisera un textile connecté

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Lors d’une conférence aux Etats-Unis, Intel a dévoilé la nature de son prochain produit : un t-shirt connecté pour permettre à Intel de prendre pieds dans le monde des wearables.

Les textiles connectés demeurent l’un des principaux mirages du monde des objets connectés. Si plusieurs sociétés planchent déjà sur les t-shirt connectés depuis plusieurs mois comme le canadien OMSignal ou le D-shirt de Cityzen Sciences, il manque encore un acteur majeur qui imposerait un rythme d’innovation permettant de dicter l’évolution du marché.

Intel lance son t-shirt connecté :

A l’occasion de la Code conference qui s’est déroulée hier dans le sud de la Californie Brian Krzanich, PDG d’Intel, illustre fabricant des microprocesseurs éponymes, est apparu sur scène portant un T-shirt connecté qu’Intel compte bien commercialiser dès l’été 2014 pour prendre pieds sur le segment des vêtements connectés. Depuis le CES 2014 de Las Vegas, Intel envisageait en effet de réorienter certaines de ses activités vers les objets connectés, convaincu qu’il s’agissait de la prochaine révolution de Web. Dans cet optique, Intel avait d’ailleurs racheté Basis, une montre connectée dont la technologie ne laissait personne indifférent dans le monde des nouvelles technologies.
Le responsable des nouveaux périphériques d’Intel, Mike Bell a donné un aperçu à Re/code de ce à quoi ressembleront les capteurs d’Intel intégré aux textiles connectés qu’il espère mettre sur le marché dans les prochains moins.

Mike Bell avec Walt Mossberg & Kara Swisher

Mike Bell avec Walt Mossberg & Kara Swisher

Le marché des Wearables fait fantasmer beaucoup de société dont les industriels tels qu’Intel pour qui la miniaturisation des systèmes embarqués est un véritable enjeu pour la pérennité de leurs activités. Intel a donc choisi de placer la barre très haut en dévoilant finalement un t-shirt connecté basé sur son Projet Yocto, une interface de programmation et de pilotage sous distribution Linux pour lequel Intel a été particulièrement actif (et on comprend désormais pourquoi 😉 ). Cela dit, Intel aura fort à faire face à des concurrents comme Hexoskin ou Athos Base Fitness misant davantage sur des processeurs à technologie ARM concurrente, proposant l’avantage de ne quasiment pas chauffer en fonctionnement.

Pour quels usages ?

Le T-shirt connecté d’Intel n’est pas vraiment destiné aux sportifs mais plutôt au quantified self : le vêtement d’Intel sera cependant capable de mesurer le rythme cardiaque et l’humeur de son porteur au travers de ses émotions pour transmettre ces données au smartphone de l’utilisateur via Bluetooth 4.0 Low Energy. Comme pour les t-shirt connectés concurrents, le vêtement connecté d’Intel comportera un module technique à retirer avant de passer à la machine à laver, ce dernier contenant le processeur, la batterie et le module de communication sans fil. Evidemment, l’ambition d’Intel n’est nullement de faire concurrence aux spécialistes du textile connecté mais ambitionne de perfectionner rapidement l’intégration des capteurs microscopiques au sein des fibres de tissu.

Partager

A propos de l'auteur

Laisser un commentaire