Intel pénètre le marché des Wearables et lance sa plateforme pour l'internet des objets

Pinterest LinkedIn Tumblr +

En plus de pénétrer le marché des wearables, Intel annonce le lancement de sa plateforme en ligne dédiée aux objets connectés pour fédérer un écosystème soudé autour du géant des microprocesseurs.

Pour accélérer l’adoption des objets connectés et favoriser l’innovation matérielle de ses partenaires, Intel enfonce le clou dans une année 2014 déjà bien complète, en annonçant une plateforme dédiée aux objets connectés et à leurs échanges en toute sécurité. Au passage, Intel révèle que des partenaires de renom l’accompagneront, comme AccentureCapgemini, Dell, SAP ou Wipro.

intel-hq

Présentation de la plateforme IOT d’Intel :

Intel a clairement loupé le coche de la mobilité lorsqu’a explosé le marché des smartphones, voilà plusieurs années. Le géant américain installé dans la silicon valley n’entend donc pas reproduire l’erreur deux fois et se positionne dès à présent dans l’univers des Wearables. En 2014, Intel était partout : entre le rachat de la montre Basis, le lancement d’un robot, de la nouvelle puce SoC Edison ou du bracelet connecté MICA, il ne manquait plus à Intel que de lancer sa propre plateforme pour rassembler les données issues des nombreux objets connectés utilisés dans notre quotidien. Finalement Intel s’est même associé à Luxottica pour créer la prochaine génération de lunettes intelligentes !

En plus de concevoir des composants électroniques de pointe pour les fabricants d’objets connectés, Intel initie donc ses propres accessoires et a donc logiquement ressenti le besoin de bâtir sa propre plateforme d’agrégation de données en provenance de l’infrastructure Intel pour l’internet des objets. Celle-ci permet de stocker et d’analyser les données récoltées afin d’en tirer des informations utiles à l’amélioration de son mode de vie, de sa santé ou de sa condition physique.

intel-edison-web2day

Selon Mike Bell, VP et Manager General du département New Devices d’Intel :

“Nous considérons les wearables comme des objets connectés personnels. Ils sont le prolongement de nous même, une manière de mieux se comprendre et de se présenter sous son meilleur jour. En parallèle, il faut que les données qu’ils récoltent soient utiles et intelligibles.”

Avec cette nouvelle initiative, Intel espère participer à l’expansion des objets connectés, qui seront environ 50 milliards d’unités en 2020 selon ses propres estimations, dont 400 millions seront des wearables. La solution proposée par Intel à leurs créateurs est complète et va des microprocesseurs, à l’interface de stockage en passant par le portail de visualisation des résultats récoltés. “Tout devient plus intelligent. Le nombre d’appareils générant des données en ligne progresse rapidement et les wearables n’en sont qu’une portion, bien que déjà très nombreux.

En concluant des partenariats avec des leaders de chaque domaine, comme Fossil dans le domaine des montres connectées, Open Ceremony pour les bracelets ou Luxottica pour les lunettes, Intel se positionne favorablement quel que soit le prochain secteur qui aura le vent en poupe…

intel-processeur

Intel se focalise aussi bien sur les marché destinés aux particuliers comme aux professionnels, spécialistes de la santé connectée, etc. Mike Bell pense ainsi que “les wearables vont fournir une manière intéressante et innovante d’interagir avec son corps, mais également d’authentifier son identité.” Intel a aussi participé au développement d’une paire d’écouteurs audio qui trackent le rythme cardiaque, avec SMS Audio. Chez Intel, on pense ainsi que le marché des Wearables est divisé en 3 : un segment orienté mode, fitness à moins de 200 dollars, des montres connectées et des bracelets intelligents entre 200 et 400 dollars, et les accessoires de tête comme les Google Glass à environ $1.000.

source : Intel / images : shutterstock

Partager
A propos de l'auteur