Intel investit dans 5 startup chinoises développant des objets connectés

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Intel a annoncé qu’Intel Capital (son fond d’investissement) allait investir près de 28 millions de dollars dans 5 startup chinoises spécialisées dans les objets connectés, l’authentification biométrique et les services de communication via mobiles. Il s’agit là pour Intel d’une énième initiative du géant américain des microprocesseurs pour étendre sa présence dans l’Internet des objets et faire évoluer son métier de base.

Cet investissement dans 5 sociétés spécialisées dans l’internet des objets fait partie d’une campagne d’investissements de 100 millions de dollars destinée aux sociétés chinoises qui développent des produits innovants dans le domaine des vêtements connectés ou de l’Internet des objets sous l’égide du China Smart Device Innovation Fund. Les 5 sociétés choisies par Intel pour recevoir ce coup d’accélérateur se partageront ainsi la somme de 28 millions de dollars. Parmi elles se trouvent EyeSmart (scanners d’iris pour les objets connectés), Appscom (fabricant de wearables intelligents), Lewa (adapte Android aux smartphones chinois), Ailiao Information Technology et Fibocom Industrial Development, deux fournisseurs de services de communication mobile.

intel-hq

L’objectif d’Intel :

Intel a été omniprésent dans le monde des objets connectés depuis le début de l’année 2014. Spécialiste des processeurs informatiques, il a dernièrement subit de plein fouet la baisse des ventes d’ordinateurs personnels dans le monde. Les PC sont en effet de plus en plus délaissé au profit des… objets connectés ! Les prévisions de croissance de l’internet des objets constituent un marché incontournable pour Intel qui entend donc se repositionner à coups de grands investissements. ARM ou Qualcomm poursuivent une stratégie similaire.

Le marché impose cette évolution à Intel : le mobile a fait perdre plus d’1,5 milliards de dollars en 2 ans à l’entreprise mais l’internet des objets lui a permis de générer 500 millions de dollars dès cette année, +32% par rapport à 2013… et ce n’est qu’un début !

La guerre des consortiums :

Pour s’assurer d’une position dominante sur ce nouveau marché à fort potentiel, Intel a fait partie des membres fondateurs de l’Open Internet Consortium avec IBM, Cisco, Samsung ou encore Dell. Ce dernier vise à promouvoir des standards communs à tous les objets connectés. De leur coté, Qualcomm, Microsoft, Panasonic, LG, Haier (etc.) ont également fondé un consortium concurrent : l’AllSeen Alliance. La standardisation est plus que jamais un enjeu majeur pour les grands acteurs de l’électronique qui souhaitent se positionner favorablement sur les objets connectés.

source : clubic / image : shutterstock

Partager
A propos de l'auteur