Imagination lance Ingenic Newton, un GPU pour les montres connectés

Pinterest LinkedIn Tumblr +

La société britannique Imagination Technologies, à l’origine des puces graphiques PowerVR (présentes dans le Samsung Galaxy S4) et spécialisée dans les GPU mobiles a annoncé la plateforme Ingenic Newton pour Android Wear.
Ingenic Newton est dédié aux objets connectés : miniaturisé (le core synthétisé mesure 0,55 mm² en 28 nm) et optimisé pour réduire au maximum sa consommation d’énergie (entre 4mW en veille et 260mW en charge).
moto360-weather_SF

Présentation d’Ingenic Newton :

La plateforme Ingenic Newton qui a été développée par Imagination Technologies est à peine plus grosse que 2 pièces de 1€ et a été développée afin d’être intégrée aux futurs objets connectés. Pour intégrer sa plateforme aux wearables sous Android Wear, Imagination Technologies a réalisé un partenariat avec le chinois Ingenic Semiconductor qui fournit à la plateforme son processeur Ingenic Xburst.
La puissance du GPU de l’Ingenic Newton est assez faible mais ce sera amplement suffisant pour animer une montre connectée dotée d’un écran de 320 x 320 pixels par exemple. Le GPU Ingenic Newton est totalement compatible avec l’OpenGL ES 2.0 et capable de décoder le format H264 jusqu’en 720p, ce qui sera largement suffisant pour les besoin d’un objet connecté standard. La plateforme peut supporter jusqu’à 3 Go de mémoire vive et le standard eMMC pour le stockage.
Ingenic-Newton-Imagination

Fonctionnement d’Ingenic Newton :

Sur la carte mère, on retrouve le WiFi 802.11 n (2.4 / 5 GHz), le Bluetooth 4.0 + EDR, le NFC et la radio FM. Plusieurs capteurs sont également présents dont un gyroscope, un accéléromètre et un magnétomètre. On pourra aussi adjoindre à l’Ingenic Newton des capteurs de pression, d’humidité, de température et un capteur biologique pour les applications de santé au moyen de connecteurs déjà présents. Sa consommation contenue devrait permettre aux objets connectés qui l’utiliseront de viser plus de 30 heures d’autonomie en utilisation.
La plateforme Ingenic Newton devra séduire les constructeurs qui utilisent actuellement des puces d’ancienne génération ou des SoC dédiés aux smartphones, comme le Snapdragon 400 de Qualcomm ou l’Exynos de Samsung.

source : Imagination

Partager
A propos de l'auteur