IFTTT, la plateforme d'interaction entre les objets connectés

Pinterest LinkedIn Tumblr +

IFTTT, plateforme d’interaction entre les objets connectés, dévoile au travers de cet article, son offre de valeur et ses ambitions stratégiques.

Histoire de la start-up

L’entreprise a été créée le 14 Décembre 2010, date à laquelle Linden Tibbets, créateur de l’entreprise, pose sur le site IFTTT le message suivant : “If This Then That”. L’abréviation ifttt symbolise cette phrase et dénote la volonté de Tibbets de créer des liens informatiques pour automatiser une interaction entre deux événements indépendants. Les réseaux sociaux sont alors dans le viseur de l’entreprise : IFTTT pouvait alors lier les notifications Facebook aux publications de messages Twitter, par exemple.

ifttt-smart-home-ces

Le 07 Septembre 2011, après des mois de prototypages et de beta-tests, Tibbets annonce l’ouverture officielle, et pour tous, du site internet IFTTT. D’abord disponible sur le web, IFTTT a ensuite été décliné gratuitement en application iOS à partir de juillet 2013 et sur Android depuis le printemps 2014. Avec l’émergence des objets connectés et les problèmes physiques d’interopérabilité entre ces derniers, Tibbets réalise le potentiel de sa solution, destinée initialement aux réseaux sociaux, pour des applications liant des événements impliquant des objets connectés. Un revirement stratégique s’initie, pour lequel l’entreprise cherche des fonds afin d’étendre le projet et d’adresser l’immensité du marché émergeant des objets connectés : c’est dans ce contexte qu’IFTTT a levé 30 millions de dollars en Août dernier

IFTTT-words

Offre de valeur

“If This Then That”, telle est l’unique promesse offerte par IFTTT, traduisant l’ambition de créer une automatisation de tâches entre les objets connectés et les réseaux sociaux. Concrètement, si un événement (le THIS) se produit (il pleut demain, je reçois un message Facebook, j’ai fait un certain nombre de pas dans la journée, ma balance connectée détecte un surpoids, je reçois un message, je me rends au supermarché…) alors je peux planifier automatiquement l’exécution d’un second événement (le THAT). Ces planifications automatiques sont choisies par l’utilisateur de l’application par la création de “recettes” (de l’anglais recipes) comme celles-ci :

ifttt-recipes

Aucune compétence informatique n’est nécessaire pour l’utilisateur qui n’a qu’à sélectionner les événements à lier, dans une liste prédéfinie par l’entreprise, présentés dans l’application sous un format au design soigné. Les événements compatibles sont issus de partenariats avec les entreprises liées par les recettes et qui ont, par contrat, laissé libre accès à leurs APIs pour qu’IFTTT puisse interagir avec leurs produits : par exemple, la recette

“SI ma station météo Netatmo capte un certain niveau sonore dans la pièce ALORS allumer les ampoules connectées Philips

nécessite d’avoir auparavant eu l’autorisation des entreprises Netatmo et Philips, tout autant que les outils nécessaires (les APIs) pour rendre l’interconnexion possible. C’est ainsi que, par un ensemble de partenariats, IFTTT parvient à dépasser les problèmes d’interopérabilité entre objets connectés (et avec les réseaux sociaux par la même occasion).

Découvez en vidéo une présentation de IFTTT et quelques conseils pour développer les recettes proposées par l’entreprise :

[youtube https://www.youtube.com/watch?v=b0YzRw1FgKE&w=560&h=315]

Ambition stratégique

L’entreprise a franchi un nouveau cap au CES 2015 où elle a affirmé son statut de plateforme de l’Internet des Objets, assurant l’interopérabilité entre les objets connectés. En tant que plateforme, elle propose des bénéfices aux fabricants d’objets connectés dont les produits peuvent désormais être compatibles (via les recettes) avec les autres objets connectés du marché. IFTTT a, dans ce contexte là, été mise en avant lors du CES comme un véritable atout pour les solutions domotiques présentées par plusieurs exposants : les marques ont présenté la compatibilité de leurs produits avec l’application comme un avantage compétitif pour elles. Par exemple, Archos avec sa solution Smart Home, Netatmo, Sens.se (Mother), WeMo de Belkin, Honeywell ou Samsung avec sa solution domotique SmartThings.

L’entreprise souhaite désormais étendre sa plateforme en trouvant toujours plus de partenaires, fabricants d’objets connectés, pour étendre son offre de recettes pour les particuliers. Une offre B2B serait-elle en cours de construction ? Une telle offre serait en tout les cas de grande valeur…

Partager
A propos de l'auteur

Un commentaire

  1. Pingback: IFTTT, la plateforme d'interaction entre les ob...