Watson Health Cloud : IBM s'attaque à la santé grâce à un partenariat avec Apple

Pinterest LinkedIn Tumblr +

En annonçant un partenariat avec Apple, Johnson & Johnson et Medtronics, IBM veut mettre à profit les capacités de Watson Health Cloud pour analysées les données de santé connectée.

Grâce à sa nouvelle plateforme Watson Health Cloud, IBM va proposer aux professionnels du milieu médical (médecins, chercheurs et assureurs) des outils pour compiler les données de santé pour en tirer des analyses fines. Avec la participation d’Apple –qui est à l’origine de Research Kit–, IBM souhaitent proposer divers outils aux professionnels.

IBM-logo

Dans le cadre de cet accord, Apple donnera aux développeurs l’accès au supercalculateur Watson d’IBM, via l’HealthKit et ResearchKit.

Déjà classé parmi les 20 entreprises les plus innovantes de l’IOT, IBM compte devenir grâce à ce partenariat un acteur incontournable du marché de l’information médicale en utilisant les capacités de Watson. Il s’agit d’un programme d’intelligence artificielle permettant de trier et d’organiser les millions de données médicales informatisées générées par les objets connectés et collectées dans le cadre des services associés.

sante-connectee-medecin-tablette

La division Watson Health comptera 2000 salariés. L’objectif affiché par l’entente avec le géant pharmaceutique Johnson & Johnson ainsi que Medtronics est bien entendu de faire progresser la recherche médicale, en cohérence avec Research Kit d’Apple. Selon Jeff Williams, VP des opérations chez Apple :

“Les chercheurs pourront facilement créer des apps qui profitent de la puissance des appareils mobiles pour leur fournir des données détaillées provenant d’une population éclectique grâce au cloud securisé et aux capacités d’analyse de la plateforme Watson Health d’IBM.”

IBM s’appuiera également sur les technologies d’Explorys –une base de plus de 50 millions de dossiers médicaux– et sur les services de Phytel, deux entreprises rachetées par IBM l’an passé. Dernièrement, Johnson & Johnson avait annoncé une collaboration avec Google pour créer des robots d’aide aux chirurgiens.

Via Forbes

Partager
A propos de l'auteur