IBM va investir 3 milliards de dollars dans l'internet des objets et le Big Data

Pinterest LinkedIn Tumblr +

IBM, le géant américain des services informatiques annonce aujourd’hui son intention d’investir près de 3 milliards de dollars dans l’internet des objets au cours des 4 prochaines années.

Pour recevoir ce financement exceptionnel, IBM va constituer une nouvelle entité dédiée à l’Internet des objets à laquelle seront affectés plus de 2.000 consultants, chercheurs et développeurs. Cette futur unité comprendra notamment une plateforme Cloud pour les industries concernées par l’Internet des objets, Bluemix IoT pour le volet PaaS et un écosystème de partenaires dont un nouveau.

IBM-logo

Partenariat avec The Weather Company :

IBM a en effet révélé qu’un partenariat mondial avec The Weather Company venait d’être conclu pour stocker sur sa plateforme ‘cloud‘ des services de données météorologiques. Weather Co. délivrera ainsi des bulletins météo en exploitant un réseau varié de capteurs et a annoncé qu’elle exploiterait dorénavant les solutions analytiques d’IBM, dont Watson.

Dans le cadre de cette nouvelle entité, IBM prévoit d’investir la somme colossale de 3 milliards de dollars sur 4 ans pour mettre en oeuvre le développement de solutions verticales liées à l’internet des objets. Serge Flandre, directeur de la division Internet of Things au sein d’IBM France, indique :

“Les projections indiquent que les objets connectés seront 28 milliards en 2020 avec le secteur industriel comme principal consommateur. Nous avons par conséquent décidé de cibler particulièrement ce domaine.”

IBM_Blue_Gene_P_supercomputer

L’ambition d’IBM dans l’IOT :

En se focalisant sur le développement de ses activités liées au Big Data avec sa plateforme Bluemix, IBM s’est rapidement classé parmi les entreprises les plus influentes de l’internet des objets dans le monde et continue de progresser. Avec près de 80 milliards d’objets connectées dans le monde d’ici à 2020, IBM mise beaucoup sur ce marché pour poursuivre sur la lancée des bons résultats obtenus. IBM compte ainsi se diversifier au-delà des opérations traditionnelles de services technologiques et de fabrications de composants liés au hardware.

Le groupe IBM vise 40 Milliards de dollars de revenus dans les opérations cloud, Big Data et autres segments de croissance d’ici à 2018. IBM a récemment conclu des partenariats tous azimuts avec notamment l’opérateur télécom AT&T, intervenant dans le transport des informations issues des objets connectés, mais aussi des fabricants de composants et de capteurs comme ARM ou des fournisseurs de données tierces comme SIG Esri. Ces partenaires favoriseront le déploiement de la plateforme Cloud Bluemix et pourront venir enrichir les traitements de données proposés.

Partager
A propos de l'auteur