Hyperloop, le nouveau mode de transport supersonique de Tesla testé en Californie

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Hyperloop, le mode de transport supersonique développé par Elon Musk est sur le point d’être testé aux Etats-Unis. Il pourrait parcourir San Francisco à Los Angeles en 45 minutes sans quitter le sol !

Présentation du projet

Hyperloop-1

Hyperloop est un système consistant à installer les passagers au sein de navettes sur coussins d’air qui voyageront à plusieurs milliers de kilomètres par heure au sein de tubes à basse pressurisation.

Cet inventeur milliardaire est aussi le talentueux créateur de Paypal (service de paiement en ligne) et SpaceX (fabrication de lanceurs spatiaux, par exemple pour le compte de la Nasa) et l’heureux fondateur de la marque de véhicules électriques de luxe Tesla.

HYPERLOOP-elon-musk

Fonctionnement

Hyperloop fonctionne comme une rame de train qui serait disposée dans un tube géant en acier à basse pressurisation (moins il y a d’air, moins il y a de forces de frottements et de force nécessaire pour pousser l’air lorsque le train avance). Le tube sera construit sur des pylônes (au-dessus du sol donc) et les différents tronçons seront préfabriqués pour être ensuite déposés un à un. La pression ne peut toutefois pas être trop basse pour que des pompes à air standard puissent réparer une fuite d’air éventuelle et que les capsules de transport puissent endurer une densité d’air variable.

hyperloop-fonctionnement

Chaque rame sera comme une capsule hermétique, transportant 28 passagers. Les capsules léviteront à la surface du tube grâce à de 28 paliers à air géométriquement adaptés aux parois du tube. Une hélice électrique sur le nez de la capsule transfère l’air pressurisé de l’avant vers l’arrière de la cabine pour éviter des problèmes d’instabilité de l’air lorsque la distance entre les parois de la capsule et du tube se rapprochent trop.

L’Hyperloop sera autoalimenté en énergie grâce à des panneaux solaires disposés sur le haut du tube. Hyperloop étant destiné à fonctionner même de nuit ou en absence de soleil, Musk précise que l’énergie solaire pourrait être stockée sous la forme d’air comprimé qui serait mis en circulation à travers un ventilateur électrique.

Des tests récemment annoncés en Californie

La nouvelle a été annoncée récémment, Dirk Ahlborn CEO d’Hyperloop ayant déclaré :

“Nous sentons que nous en sommes au point ou les problèmes théoriques ont été résolus, nous entrons dans la phase de prototypage”

Une portion d’Hyperloop de 8 km va ainsi être construite dès 2016 dans une commune située entre Los Angeles et San Francisco. L’objectif est de tester la technologie tout autant que de prouver aux investisseurs que le projet est faisable (même si notre milliardaire Elon Musk a annoncé pouvoir s’auto-financer).

Partager
A propos de l'auteur

4 commentaires

  1. Mathieu Tanneau

    on

    New-York – Los Angeles en 45 min me parait un peu exagéré : cela représente une vitesse d’environ 6,000 km/h (sans parler de la traversée des rocheuses).
    D’autant que sur le site de Tesla, Elon Tusk dit se limiter a des distances de 1500km.
    Il ne s’agirait pas plutôt d’un Los Angeles / San Francisco ?

  2. “SpaceX (fabrication de lanceurs spatiaux pour le compte de la Nasa)”
    En fait, non.
    SpaceX est une compagnie privée, non cotée en bourse.
    Elle ne travaille pas pour le compte de la NASA.
    Elle travaille à son compte. La NASA n’est qu’un client.
    50% des lancements sont achetés par d’autres compagnies que la NASA.
    La NASA donne 2 fois plus d’argent à ULA (Boing/Lockheed) et à BlueOrigin, que ce qu’elle donne à SpaceX pour ravitailler la Station Spatiale Internationale, ou pour créer une capsule capable d’envoyer des astronautes dans l’espace. Et en plus de ça, SpaceX est le seul à pouvoir récupérer le matériel en provenance de la Station Spaciale et à le rapporter sur Terre.