Hoolders favorise le co-investissement dans les startups IoT

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Harold Zime a créé Hoolders, une plateforme de co-investissement dans les startups qui tente de fluidifier le financement d’objets connectés à destination du grand-public.
Persuadé que nous sommes à l’aube d’un bouleversement encore plus important que l’arrivée du smartphone dans nos vies, Harold Zime a lancé Hoolders, la première plateforme de co-funding destinée aux startups.
Hoolders a été fondé par d’anciens traders dotés d’une solide expertise en finance, leur permettant de proposer un tout nouveau modèle d’épargne aux particuliers où la plateforme investit aux cotés de ses membres, aux mêmes conditions.

Une épargne classique de 1.000€ génère rarement plus de 120€. Il paraissait indispensable d’inventer un outil simple pour épargner de façon plus rentable en investissant dans l’innovation.” – Harold Zime

La plateforme s’intéresse pour le moment à quelques segments porteurs, dans la santé (biotech, medTech, e-Santé), les solutions liées à la Silver Economy (renforcement de l’autonomie des personnes âgées et du mieux-vivre à la maison) ou des objets connectés car “ce sont les secteurs plus plus porteurs de croissance à l’heure actuelle selon nous” m’explique Harold Zime.
hoolders-5
A l’inverse d’autres plateformes de financement et d’investissement dans les startups (on pense à Anaxago ou à Wiseed) Hoolders investit aux cotés de ses membres et semble pour cela se focaliser sur ces niches porteuses de valeurs et qui jouissent d’une importante couverture médiatique actuellement,

“On considère qu’on ne peut pas être expert de tous les domaines. Avec Hoolders, nous avons développé une expertise dans la sélection des dossiers par des experts qualifiés, c’est une garantie forte pour notre communauté.” – Harold Zime

Fort de près de 1.200 dossiers reçus en 2015 (environ 100 dans l’IoT) Hoolders applique son modèle de pré-sélection des dossiers en fonction de 5 critères : l’Equipe, le Marché, l’Innovation, la Scalabilité du modèle et le ROI potentiel.
A ce stade, moins de 2% des dossiers sont conservés et une poignée seulement de projets sont soumis au vote de la communauté d’investisseurs que fédère Hoolders.

“Il y a beaucoup d’argent qui converge vers l’IoT mais souvent dans l’early-stage ou le late-stage et pas tellement dans le post-amorçage. C’est ce que nous visons avec Hoolders.” – Harold Zime

Les membres sont invités à donner leur avis sur le concept, poser leurs questions aux fondateurs pour déclarer leur niveau d’intérêt à investir dans chaque projet. Chaque société dispose ainsi d’un forum sur la plateforme, où elle répond aux questionnements de ceux qui deviendront peut-être ses nouveaux investisseurs.
[fullWidthImage id=”37323″] Dans le cas d’un intérêt prononcé par la communauté, Hoolders pass à la phase de “due diligence” qui consiste en une semaine d’audit où l’ensemble des éléments déclaratifs fournis par la startup sont contrôlés en vue d’établir sa valorisation exacte et pouvoir lui proposer l’investissement espéré (Term sheet).

“-En moyenne, il va se dérouler 45 jours entre le début de la phase de financement et le closing.” – Harold Zime

Tous les investisseurs sont regroupés au sein d’une même holding pour facilier leur gestion par l’entreprise qui accueille ainsi uniquement 1 nouvelle personne morale à son conseil d’administration, permettant aux petits épargnants de garder l’accès aux informations qui concernent leur(s) investissement(s).
Quelques 18 mois après sa création, Hoolders peut se féliciter d’avoir déjà créé 27 emplois et d’être l’une des rares plateformes participatives à pouvoir co-investir jusqu’à 350.000€ chaque mois par dossier.
Les premiers projets IoT qui seront financés sur Hoolders sont MyBiody Balance et l’oiseau robotisé de Bionic Bird.

Partager
A propos de l'auteur