Homido, un casque de réalité virtuelle pour concurrencer l'Oculus Rift

Pinterest LinkedIn Tumblr +

La réalité virtuelle et les masques 3D suscitent un intérêt croissant de la part des particuliers. Selon les spécialistes de cette technologie, il reste encore à repenser largement les usages pour permettre des applications au delà des jeux vidéos. Tant en terme de communication qui d’immersion, l’utilité des interactions dans des environnements virtuels restent encore à démontrer à large échelle.

homido-vr-2

Pourtant, tous les grands acteurs sont présents : Oculus VR (racheté par Facebook) est l’un des pionniers, suivi par le Google Cardboard ou plus récemment la casque Gear VR de Samsung. Des français ont ainsi développé eux aussi un moyen d’utiliser la réalité virtuelle. Mis au point à Lille, la casque Homido est un masque de réalité virtuelle ressemblant un peu à un masque de plongée et dans lequel on glisse son smartphone pour s’immerger dans un environnement modélisé en 3D.

Présentation d’Homido :

Si la réalité virtuelle suscite beaucoup de curiosité ces derniers temps, grâce notamment à l’annonce de la 3ème version de l’Oculus Rift, elle reste pour l’instant cantonnée au rang de simple gadget destiné à quelques passionnés de jeux vidéos. C’est en partie du au prix, et à la capacité technique de ces appareils. En s’inspirant de la voie tracée par le Cardboard de Google ou le casque de réalité virtuelle annoncé par Samsung récemment (conçu en partenariat avec Oculus VR), Homido (fabriqué par une startup française installée à Lille) permet de visionner des films à 360°, comme on peut en voir à la Géode (La Villette).

Homido est un casque HMD (Head Mounted Display) pour smartphones. En effet, grâce à la qualité croissante des écrans de nos smartphones, équipés de capteurs de mouvements (accéléromètres, gyroscopes, etc.). Homido permet ainsi de faire du motion tracking, en visualisant une scène filmée à 360 degrés (avec la 360cam de Giroptic par exemple) en réalité virtuelle. La scène se déplace au gré des mouvements de votre tête dans l’espace.

Une expérimentation récente sur la Grande Place de Lille a permis de tester la popularité d’Homido auprès de passants :

Mathieu Parmantier, 32ans, a fondé à Lille en 2004 Ecodis, une société important des produits techniques pour la grande distribution. Également implantée en Chine, où elle a un bureau, la jeune société est toujours au fait des dernières nouveautés. Pendant un an, avec l’aide de Raphaël Seghier –un spécialiste de la 3D– Mathieu Parmantier a ainsi mis au point Homido :

« La réalité virtuelle existe depuis quinze ans, sans réellement se développer. Nous nous sommes dit que les casques de réalité virtuelle pouvaient intéresser le grand public, d’autant plus que la qualité de définition des écrans de smartphone ne fait que s’améliorer.»

Disponibilité et prix :

Tandis que l’Oculus Rift devrait arriver sur le marché l’année prochaine à un prix compris entre 200 et 300€. Le modèle de Samsung pourrait arriver quant à lui un peu plus tôt, associé au lancement du Galaxy Note 4, qu’on glissera dans le masque. L’accessoire devrait coûter entre 149 et 199€.

Homido s'accompagne d'une application capable de dissocier les images.

Homido s’accompagne d’une application capable de dissocier les images.

La où se démarque Homido est donc sur le prix : disponible avant la fin de l’année pour 69€on pourra également y insérer son smartphone (pas seulement le Note 4). Seul le Cardboard de Google, à base de carton épais, restera le casque le moins cher. Il permet notamment de visiter le château de Versailles. Vous pouvez réserver votre casque Homido sur Ulule dès maintenant.

source : roadtovr.com

Partager
A propos de l'auteur

Un commentaire