HomeKit sera compatible avec le ZigBee et le Z-Wave mais via l'Apple TV

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Dans la guerre qui oppose les plateformes domotique, l’HomeKit d’Apple assure qu’il saura fonctionner facilement et simplement avec les protocoles ZigBee et Z-Wave, deux normes répandues dans la maison connectée.

Dans les allées du récent CES qui s’est déroulé au début du mois de janvier à Las Vegas, les deux plateformes pour la maison étaient sur toutes les lèvres : HomeKit d’Apple et Works With Nest chez Google. Alors que Google multiplie les partenariats de renom, Apple a tenu à rappeler que la spécification HomeKit avait été pensée pour les nouveaux appareils utilisant le WiFi ou le Bluetooth certifiés par Apple avec la norme MFi (Made For iPhone), mais que les anciens appareils et ceux utilisant d’autres normes pourraient tout à fait participer à l’écosystème HomeKit sans risque de mauvais fonctionnement.

homekit-apple-wwdc-2

Quoi qu’il en soit, Apple en profite au passage pour replacer l’Apple TV au centre des débat. Elle devrait se transformer petit-à-petit en centre névralgique de la domotique version Apple.

HomeKit compatible avec de nombreux protocoles :

Lors de la dernière conférence WWDC en Juin 2014, Apple avait annoncé avoir prévu le cas de figure permettant de connecter des plateformes à priori concurrentes à son HomeKit, permettant grâce à un “pont” de faire interagir ces services avec Siri, l’assistant vocal virtuel d’Apple. Mais c’est seulement récemment qu’Apple a précisé quels types d’accessoires seraient et ne seraient pas autorisés à utiliser HomeKit. Le pont en question devrait être un petit boîtier connecté au routeur d’une part et aux périphériques d’autre part, comme avec le pont ZigBee utilisé par les ampoules connectées Hue de Philips.

Evidemment, HomeKit se concentrera dans un premier temps sur les accessoires WiFi et Bluetooth compatibles avec les terminaux sous iOS, mais rapidement Apple devrait se tourner vers les autres périphériques, notamment ceux fonctionnant en ZigBee ou en Z-Wave, deux autres protocoles de communication très répandus dans le Smart Home. Plus tard, on pourra imaginer qu’HomeKit acceptera aussi le passage de protocoles tels que l’EnOcean ou le 6LoWPAN afin d’intégrer la commande vocale de Siri au sein des écosystèmes existants.

Apple-TV-HomeKit-2

L’élément central : l’Apple TV

Cependant, Apple interdit fermement qu’un tel pont –qui doit dans tous les cas être certifié par Apple– fasse le lien avec des accessoires WiFi ou Bluetooth, ceux-là mêmes pour qui HomeKit a été créé. Mais enfin même avec un pont certifié MFi, HomeKit sera limité si vous ne possédez pas l’élément principal : l’Apple TV. C’est elle qui permettra de contrôler ses appareils via HomeKit, lorsque vous êtres hors de chez vous.

Ce support de la plateforme domotique ne concerne pour l’instant que les Apple TV de 3ème génération. Cela représente tout de même quelques millions de foyers déjà équipés puisque le constructeur installé à Cupertino a vendu plus de 20 millions de ses Apple TV dans le monde.

Apple-TV-HomeKit-1

Du retard en perspective pour HomeKit :

Selon nos informations, HomeKit devrait accuser un retard d’au moins 6 mois, ce qui ne lui permettra pas d’être lancé avant l’été 2015. Ce retard supposé est estimé à partir de 2 facteurs : d’une part le programme de certification des produits, baptisé MFI (Made for iPhone) a démarré plus tard que prévu, obligeant les fabricants à patienter. D’autre part Broadcom, le fabricant de puces WiFi et Bluetooth, a commencé à livrer les fabricants impatients sans attendre l’obtention de toutes les certifications nécessaires, les obligeant à ‘bricoler‘ des solutions intermédiaires. Enfin, les exigences de qualité d’Apple seraient très élevées, ce qui laisse penser que les premiers produits contrôlables depuis un appareil iOS ne seront pas disponibles avant le début de l’été.

Via

Partager
A propos de l'auteur