HomeKit, la solution domotique d'Apple pour le Smart Home

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Annoncé par Apple comme le centre domotique autour de l’iPhone, HomeKit est la promesse d’un système de smart-home centrée sur l’utilisateur et basé la force d’un écosystème de fonctionnalités apporté par l’internet des objets.

Il s’agit-là d’un tour de force non sans risque puisque jusqu’à présent, aucun fabricant n’a réussi à convaincre le grand public avec son offre domotique. Apple va-t’il réussir? La maison intelligente du future est une maison que l’on pourrait qualifiée d’augmentée, aux fonctions de bases plus pratique, plus autonome, et surtout plus simple.

Aujourd’hui, les objets connectés permettent une pénétration forte du marché et une flexibilité lors de l’investissement en matériel, démarche jusqu’alors complexe dans la domotique traditionnelle installée par un spécialiste intégrateur ou un électricien qualifié (voir système sous KNX, MyHome de Legrand, etc..). Rappelons que la maison représente potentiellement un écosystème de produits vaste, comprenant à la fois la gestion du chauffage, la gestion des ouvrants, le pilotage de la lumière et de la diffusion sonore, la sécurité du domicile, l’électroménager connecté… et tous les objets électriques du quotidien ! Le défi pour HomeKit est donc de construire un véritable écosystème à partir de fabricants partenaires, dont les compétences et les intérêts divergent parfois… tout en garantissant les fonctionnalités utiles aux utilisateurs.

partenairehomkitwwdc2014

Pour faire de l’ombre au programme Works With Nest de Google, Apple est déjà parvenu à réunir près de 20 partenaires, qui ont déclaré leur intention de créer des produits compatibles avec HomeKit, le système domotique inventé par Apple autour de l’Apple TV.

Selon les spécialistes du marché, la clé du succès de la domotique grand-public résidera dans 4 facteurs :

  • la capacité des acteurs à centrer les produits sur les utilisateurs,
  • comment rendre utiles les objets connectés au quotidien,
  • comment rendre l’installation et la configuration la plus simple possible,
  • comment faciliter l’utilisation avec une interface la plus naturelle et intuitive possible.

Apple possède l’expertise suffisante et la sensibilité nécessaire à une expérience client fluide et adaptée mais l’équation ici semble malgré tout plus ardue à résoudre.

hobbit18 (1)

Un seul langage pour les contrôler tous !

Fondamentalement, la maison peut accueillir une importante diversité d’usages de produits et d’informations à collecter. Cette masse de données doit donc être structurée et traitée en permanence. Pour rendre celle-ci compréhensible et intelligible à l’utilisateur, une solution domotique doit avant tout être en mesure de fédérer la communication entre objets connectés, mais aussi proposer une expérience utilisateur convaincante et pertinente au sein d’une interface claire, dont nous nous languissons de voir l’esquisse…

A l’image du Précieux de Sauron dans le Seigneur des Anneaux, la stratégie d’Apple avec HomeKit permettra à la firme de Cupertino de contrôler l’ensembles des appareils de marques partenaires à travers sa plateforme, proposer des services au travers de son AppStore et communiquer via un protocole spécialement conçu pour HomeKit. Le centre névralgique Homekit devra aussi utiliser obligatoirement l’Apple TV nouvelle mouture, dont nous attendons plus de précisions prochainement.

Made_for_iphone_ipad

La certification MfI

Comme à son habitude , Apple impose à ses partenaires d’en passer par une certification maison pour vendre un appareil avec le logo “Compatible avec l’iPhone (en anglais Made For iPhone, ou MFI). Avec HomeKit aussi,  il faudra respecter un ensemble spécifications relatives au logiciel et au matériel, celles-ci sont à priori jugées très strictes par les premiers échos dont nous disposons.

En plus de rendre communiquant les produits via le protocole de communication HomeKit, les fabricants devront donc utiliser des composants certifiés par Apple, comme les puces de communications Bluetooth/WiFi fournie par Broadcomm, Texas Instruments ou Marvell. Cependant, ces puces ne sont disponibles en nombre suffisant que depuis le mois de Mars 2014, ce qui a considérablement retardé le travail des fabricants, ralentis dans leur processus d’innovation.

Dès la sortie de leurs nouveaux produits (ceux intégrant des composants certifiés), les fabricants pourront prétendre à passer la certification “Mfi” (Made for iPhone/iPad) permettant de valoriser le produit auprès du consommateur.

apple-homekit-600x373

Fonctionnement du coté utilisateur

Le protocole d’HomeKit déterminera comment les objets connectés sont identifiés au sein d’iOS –probablement classé selon plusieurs catégories et quelles types d’actions ils pourront effectuer à partir d’un smartphone ou d’une tablette Apple. Ces actions pourront être simple ou complexes, comme éteindre/allumer une ampoule, suivre le capteur de température d’un thermostat ou fixer un nouvel ordre de température. Les applications pourront aussi proposer aux utilisateurs :

  • de configurer la maison
  • le management de profil d’utilisateurs.
  • de pouvoir soustraire ou ajouter de nouveaux accessoires
  • définir des scénarios (ensemble d’actions, prédéfinis ou non)

Par ailleurs, les accessoires pourront se découvrir automatiquement et mutuellement entre eux. Il seront de facto intégrés à Siri, ce qui permettra de déclencher des actions ou des scénarios à la voix, à partir de chez soi ou même à distance!

Siri, éteint toutes les lumières du rez-de-chaussé et verrouille la porte du garage!

Petit bémol cependant, avoir une maison équipée de gadgets, c’est cool, mais n’oublions pas que nous avons nos habitudes, un exemple avoir une ampoule connecté c’est sympa, mais allumer son salon avec son smartphone tous les jours, ce n’est pas ce qu’il y a de plus pratique… (ampoule non alimentée car interrupteur off, application longue à démarrer, scan réseau, etc…. ), bref cela apporte de nouvelles possibilités, mais les usages habituels resteront nécessaires avec un interrupteur traditionnel reste nécessaire.

Fonctionnement coté développeur

Du côté développement, le framework Homekit est vraiment très complet. Son but principale est de communiquer et contrôler les objets connectés de la maison compatibles avec le protocole correspondant.

Homekit
 

Pour cela, l’outil est capable de créer une base de données commune correspondant aux différents services numériques autour des objets connectés, pouvant les regrouper par pièce de la maison ou par zone (rez de chaussé, première étage, lumières, etc). Cette base de données est alors synchronisé entre les différents périphériques iOS de la maison via iCloud. Homekit supporte dès à présent le contrôle à distance et ce, par plusieurs utilisateurs ainsi que par plusieurs périphériques.

Homekit
 

Enfin, Homekit gère pour vous la partie sécurité et vie privée. On imagine derrière ce système l’authentification d’un compte Apple pour accéder aux services numériques et gérer les droits. Une question reste flou pour le moment, c’est la sécurité dans les devices, en claire comment sera géré la sécurité autour du protocole de communication Homekit dans les objets. On a déjà relevé un cas avec les ampoules connectés et les frigos indique Numerama. Notons que potentiellement, plus le nombre d’objets se multipliera plus le risque sera grand.

Pour la partie technique, et en attendant la commercialisation de produits compatibles Homekit, Apple met à disposition des développeurs un simulateur Homekit. Celui-ci est fait pour créer à la volée des services numériques ainsi que des objets simples pour le développement ainsi que le test d’applications mobiles.

Homekit accessory simulator C’est une belle introduction, mais rien n’est meilleur que le test en condition réelles, les simulateurs étant souvent limités à des usages basiques. C’est surtout vrai ici, car il faut que votre périphérique puisse découvrir et reconnaitre les produits autour de vous et qu’il y associe les bonnes règles: c’est un vrai challenge technique dans le monde des objets connectés.

Ddisponibilité d’HomeKit :

HomeKit a été annoncé lors de la WWDC de Juin 2014 et depuis … aucun grand rebondissement, à l’image de l’iWatch, cela semble prendre du temps. La prochaine keynote est prévu lors du  WWDC  2015 le 8 juin et sera probablement le théâtre du lancement commercial d’HomeKit. Mais la valeur d’HomeKit sera surtout jugée sur l’ensemble des fonctionnalités réellement disponibles, ce qui revient à dire que seul la gamme de produits compatibles au lancement va déterminer le lancement officiel d’HomeKit.

via forbes

Partager
A propos de l'auteur

2 commentaires

  1. Jean-Paul Krivine

    on

    Ce que l’on peut appeler l’ « operating system » de la maison sera au cœur des enjeux industriels de la smart home. La maîtrise de cet OS permettra d’emporter une grande part de la chaîne de valeur en permettant de se positionner en passage obligé pour un environnement utilisateur incontournable, ou pour un « cloud dédié » également incontournable. Mais la maison est plus compliquée que le monde de la musique, et pas sûr qu’Apple puises dupliquer certaines approches Itunes.
    A suivre en miroir comment avancera l’alliance Allseen/Alljoyn qui se positionne aussi sur cet OS de la maison, mais de façon, me semble-t-il, plus ouverte. L’alliance a un éco-système bien plus important, c’est à la fois sa force, mais sa faiblesse (inertie plus grande pour imposer un standard industriel de facto).

  2. Pingback: Domotique | Pearltrees