Heat Seek, le thermomètre connecté qui réchauffe New-York

Pinterest LinkedIn Tumblr +

A New-York, avoir chaud chez soi peut s’avérer une une vraie bataille. Chaque année, plus de 200,000 habitants se plaignent d’avoir froid chez eux à New York (parfois plus de 5.000 plaintes par jour) comme le montre la carte réalisée par Heat Seek sur le froid dans la grosse pomme. Et je peux en témoiger, ma période passée outre-Atlantique fut fraîche… Or aux Etats-Unis, le chauffage est principalement géré de manière collective et c’est souvent à son propriétaire qu’il faut se plaindre des mauvaises conditions de température qui règnent chez soi.

heat-seek-thermometre-connecte-1

le module Hub

Présentation de Heat Seek :

La startup a donc choisi de prendre le taureau par les cornes pour faire valoir ce droit élémentaire au nom des habitants de New-York. Heat Seek a ainsi créé le thermomètre connecté éponyme. Ce dernier vise à anticiper les chutes de températures au sein des logements pour déclencher le chauffage avant qu’il n’y fasse trop froid.
Pour utiliser Heat Seek, il faut installer le thermomètre connecté au sein de son appartement comme on le ferait avec une station météo afin qu’il puisse détecter lorsque la température est inférieur au minimum recommandé et alerter pour procéder à la mise en marche du système de chauffage.

heat-seek-thermometre-connecte-2

le module Cell

Fonctionnement de Heat Seek :

Le système d’Heat Seek est composé de deux éléments : une borne baptisée “hub” et un capteur de mesure baptisé “cell”. Le Hub Heat Seek doit être connecté au secteur et à internet via une connexion WiFi ou filaire. Les 2 éléments fonctionnement de concert pour mesurer et collecter les températures de chaque appartement d’un immeuble (le rôle du Hub) et les envoyer à une application Cloud accessible sur internet. Dès lors qu’il existe un Hub par immeuble, les autres appartements peuvent disposer d’un module Cell uniquement pour assurer la même fonction. Chaque Cell transmet alors ses données au Hub de son immeuble, qui se charge de les transmettre à l’application Heat Seek.
Dans ce système, un relevé de températures est effectué toutes les heures et transmises au bailleur qui est dès lors informé des confitions de vie de ses locataires en (presque) temps réel. Grâce à Heat Seek un propriétaire peut ainsi consulter, sur une application web, les relevés de températures au sein des logements sans déranger ses locataires et savoir quand il doit augmenter le chauffage.
Dans la vidéo ci-dessus, la vidéo de présentation du projet Kickstarter  montre le thermomètre connecté en action et explique bien la nature du projet dont l’ampleur est toutefois limitée à New York pour l’instant.

Disponibilité et prix :

Heat Seek en en phase de financement participatif sur Kickstarter. L’équipe de créateurs cherchait à récolter seulement 10.000 dollars pour cette fois. L’objectif est d’ores-et-déjà atteint tandis qu’il reste encore 29 jours au projet pour recevoir les faveurs de la communauté Kickstarter. Sur le site et pour une trentaine de dollars ont peut réserver un hub Heat Seek. Ceux-ci seront livrés à partir de Février 2015.

sources : engadget / TheVerge

 

Partager
A propos de l'auteur