Véhicules autonomes : Google et Uber veulent-ils vraiment s'affronter ?

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Il semble qu’aux Etats-Unis, une guerre sur quatre roues soit en train de se jouer. En effet, Uber s’intéresserait aux voitures autonomes pour concurrencer la Google Car. De son coté, Google pourrait décider de lancer un service de VTC concurrent d’Uber.

Uber, le service de véhicules de tourisme avec chauffeurs (VTC) qui fait fureur chez les particuliers et trembler les chauffeurs de taxis parisiens, semble s’intéresser de très près aux voitures autonomes. Ce sujet fait partie des expérimentations connues de Google X, la division de recherche expérimentale du géant de la recherche sur le web, sous le nom déjà célèbre de Google Car.

google-car-android-auto

Qu’à cela ne tienne, Uber vient d’annoncer dans un communiqué officiel qu’il allait ouvrir un centre de recherche dédiés aux véhicules connectés autonomes. Localisé aux États-Unis, cet espace de recherche sera mis en place en en partenariat avec la prestigieuse Université de Carnegie Mellon à Pittsburgh.

Uber chasse sur les terres de la Google Car :

Le service permettant aux particuliers de commander un chauffeur privé, un van, un partage de trajet en ville ne semble plus suffire à Uber. Après avoir levé plus de 4,9 milliards de dollars, la société américaine –accusée de concurrence déloyale par les chauffeurs de Taxis qui doivent s’acquitter d’une licence– s’intéresse désormais directement au hardware et aux voitures autonomes.

A l’université de Carnegie Mellon, le laboratoire baptisé Uber Advanced Technologies Center accueillera le travail des étudiants et professeurs travaillant dans le cadre du NREC, le Centre National d’Ingénierie Robotique. Au total, une cinquantaine chercheurs seniors contribueront donc aux expérimentations menées par les ingénieurs d’Uber dans le cadre de ce projet de voiture autonome.

uber-validation-commande-vtc

Pour Jeff Holden, CPO de Uber, cette initiative devrait contribuer à l‘amélioration générale de la performance d’Uber et de la qualité de son service. Concernant la structure de coût de son service, Uber considère que le chauffeur est le maillon le plus couteux dans le cadre de son service actuel. Avec des voitures autonomes –c’est à dire sans chauffeurs– Uber pourrait donc proposer un service de transport à un prix imbattable.

Google marche sur les plate-bandes d’Uber :

Selon BloombergGoogle travaillerait sur son propre service de réservation de voitures qui viendrait concurrencer les VTC d’Uber. Le service auquel réfléchi Google serait centré autour des fameuses Google Car. Comme l’explique le site américain, il est logique que Google s’attaque aussi au marché des taxis. Google n’est en effet pas très bon pour vendre lui-même des objets et préfère se reposer sur des partenaires expérimentés : Novartis pour les lentilles connectées, par exemple. Et Google a beau jurer que les Google Glass ne sont pas mortes, les particuliers ne sont pas prêts d’acheter une voiture autonome comme on acquiert un vehicule traditionnel.

Uber-chauffeur-porte-vtc

Uber et Google vont-ils s’affronter ?

Il y a peu de chances que cela arrive. A Mountain View, on a toujours considéré en haute-estime le service proposé par Uber. Google a d’ailleurs réaffirmé ces bons sentiments publiquement sur Twitter récemment (voir ci-dessous). D’autre part, le fond Google Ventures a investit en août 2013 environ 258 millions de dollars dans Uber, plaçant David Drummond, Vice-Président du Corporate Development de Google au conseil d’administration d’Uber.

 


 

Il semble que les deux sociétés aient donc beaucoup plus en commun que ces quelques rumeurs de divisions. Au pire, cette rivalité passagère pourrait couter quelques millions aux deux groupes mais stimuler l’innovation des deux cotés… Au mieux, l’avancée des deux acteurs dans les voitures autonomes et la réservation de VTC aboutiera dans quelques mois/années à un immense partenariat, donnant lieux à un leadership mondial en matière de transports intelligents.

Via : Uber / GigaOM

Partager
A propos de l'auteur