Google va travailler sur un robot chirurgical avec Johnson & Johnson

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Google et le groupe pharmaceutique Johnson & Johnson vont créer une plateforme de chirurgie assistée par la robotique qui proposera aux chirurgiens des outils moins invasifs et plus précis.

Avec sa division de recherche expérimentale Google X, le géant de la recherche explore depuis longtemps des domaines d’activités bien au delà de ses attributions initiales. Ainsi, cette division de Google a donné naissance au projet Loon, aux lunettes connectées Google Glass mais également la voiture autonome Google Car et couve sous son aile le projet Ara le smartphone modulaire issu de Phonebloks. Il y a plusieurs mois, Google avait trouvé un accord avec Novartis pour travailler à la commercialisation de lentilles connectées, issues du même laboratoire de R&D.

google-hamburg

Cette fois, c’est dans le domaine de la médecine chirurgicale que la firme californienne souhaite opérer avec l’aide et la collaboration d’un spécialiste du secteur ; Johnson & Johnson et Google ont annoncé qu’ils travailleraient main-dans-la-main dans le but de mettre au point des robots chirurgiens.

En s’associant avec l’entreprise pharmaceutique, Google envisage ainsi de créer une plateforme de chirurgie assistée par la robotique qui proposera aux chirurgiens des outils moins invasifs et plus précis. Depuis 2013, Google travaille également avec le fabricant taïwanais Foxconn (un des principaux sous-traitants d’Apple) afin de développer un système d’exploitation dédié à la robotique industrielle.

google-johnson-johnson-robot-surgical

Pour le cas des robots chirurgicaux, le communiqué du 26 mars 2015 indique que Google et Johnson et Johnson vont :

“mettre en commun leurs compétences, propriétés intellectuelles et leur expertise afin de créer une plateforme innovante de chirurgie assistée par la robotique capable d’intégrer de nouvelles technologies dans le but d’améliorer l’exécution des soins dans la salle d’opération.”

Les deux alliés vont ainsi travailler au développement d’une plateforme qui produira des outils aux chirurgiens. Il n’est évidemment pas question ici de remplacer les médecins. Au-delà de la combinaison de la médecine et de la robotique, l’accord entre Google et Johnson & Johnson introduira dans cette discipline les technologies d’imagerie et d’analyse de données en lien avec la Big Data.

Via – image : businessetc

Partager
A propos de l'auteur