Google & la NASA présentent leur ordinateur quantique Dwave 2X

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Google et la Nasa ont racheté D-Wave, fabricant d’un ordinateur quantique surpuissant baptisé 2X, capable d’une puissance 10.000 fois supérieure aux niveaux actuels.
Comme nous l’indiquions en Septembre dernier dans cet article, Google s’est associé à la NASA pour racheter D-Wave et concevoir un ordinateur quantique surpuissant.
Baptisé D-Wave 2X, le nouveau modèle présenté cette semaine est capable de 10.000 fois plus de puissance de calcul qu’une machine conventionnelle.
google-brillo-android
Le moteur de recherche et l’agence spatiales disposent désormais d’une machine incroyablement performante pour réussir les calculs les plus compliqués. Lors de la phase de test de ses possibilités, les ingénieurs ont soumis au D-Wave 2X un calcul impliquant plus de 1.000 variables binaires.
Pour réaliser ce calcul, le supercalculateur s’est montré ’10 puissance 8′ fois plus rapide que qu’un calculateur traditionel.
Les ordres de grandeurs sont difficiles à imaginer. Pour tenter d’illustrer l’écart sidéral (littéralement) qui existe entre le supercalculateur D-Wave et un ordinateur traditionnel, Hartmut Neven (Directeur de l’ingénierie chez Google), explique que la machine D-Wave réalise en une seconde ce qui prendrait près de 10.000 ans à un ordinateur conventionnel.

[fullWidthImage id= »25859″]

On sait que la NASA utilisera cette puissance de calcul afin de programmer ses missions spatiales afin de modéliser précisément le voyage d’une sonde spatiale en fonction de la vitesse et de la trajectoire des étoiles. De façon plus terre à terre, Google pourrait vouloir utiliser l’ordinateur quantique pour développer son logiciel de conduite autonome, actuellement installé dans les Google Cars.
En plus de ce partenariat avec la NASA dans le cadre du D-Wave 2X, Google a aussi constitué une équipe de chercheurs dédiée aux ordinateurs quantiques et à leurs possibilités, baptisée Quantum Intelligence. Celle-ci aborde le sujet avec une autre approche que celle de D-Wave.

Via

Partager

Laisser un commentaire