Avec Google Home, les murs ont des oreilles !

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

L’enceinte connectée Google Home intègre l’assistant vocal intelligent de Google et a été lancée en France le 3 août 2017 à 149€. L’objet connecté peut répondre à nos questions et commander d’autres appareils dans la maison connectée.
Alors que l’Echo d’Amazon ou Djingo d’Orange (début 2018?) ne sont toujours pas sortis en France, Google a dégainé son concierge 2.0 au début du mois avec l’ambition de répliquer dans l’Hexagone le succès de son produit aux Etats-Unis, disponible depuis novembre 2016. Google Home est vendu 149€.
Google Home, l'enceinte connectée avec assistant personnel

Google Home est arrivé

Cet assistant vocal virtuel (selon l’expression consacrée) s’active dès lors que vous prononcez la formule magique à haute voix : « OK Google » ou « Dis Google ». Ensuite, indiquez en langage naturel votre interrogation, consigne ou information recherchée.

« Reconnaissance vocale, deep learning… nous sommes arrivés à un point d’évolution où toutes les sciences peuvent converger pour être disponibles aux utilisateurs en tous lieux » – Gilles Drieu, directeur de l’ingénierie chez Google.

En règle générale, Google Home servira principalement à répondre à des questions simples, écouter de la musique en ligne (mais malheureusement pas en Bluetooh) gérer les tâches hebdomadaires (énoncer, créer ou modifier un rdv dans l’agenda) ou à piloter d’autres appareils compatibles à la voix.
[fullWidthImage id= »42287″]
La magie opère notamment grâce à l’écosystème de partenaires que le géant Google parvient à fédérer autour de lui :

  • Tunein pour la radio,
  • Radio France et RTL pour l’actu audio ;
  • Deezer, Spotify et Play Music pour la musique en ligne ;
  • Netflix et YouTube pour la vidéo ;
  • Philips Hue, Lifx, IKEA et WeMo pour l’éclairage intelligent ;
  • Nest pour le chauffage de la maison ;Google Home, l'enceinte connectée avec assistant personnel
  • etc.

Et d’autres services partenaires suivront sans doute. Aux Etats-Unis par exemple, il est déjà possible de commander un VTC Uber à la voix.
Ludique et pratique, l’enceinte connectée Google Home ne peut qu’évoluer vers plus de services tiers (et payants) renforçant sont utilisé au quotidien, d’autant plus qu’elle permet de garder les mains libres (vérifier le dosage d’une recette de cuisine devient un jeu d’enfant).
Mais le spectre d’une menace sur la vie privée des utilisateurs n’est pas non plus très loin…
 

Respect de la vie privée

Avec son micro aux aguets en permanence, certains considèrent Google Home –et tous les objets connectés similaires– comme la porte ouverte à une surveillance généralisée au sein même du domicile des utilisateurs.
L’intelligence artificielle de Google Home est en effet installée sur des serveurs distants (souvent à l’étranger). Par conséquent, chacune de nos requêtes vocales sont analysées et décortiquées bien loin de notre salon. Evidemment, la priorité est de fournir petit à petit une expérience personnalisée et adaptée au contexte de chacun.Google Home, l'enceinte connectée avec assistant personnel
Mais les plus anxieux ne seront pas complètement rassurés par ce ‘mouchard’ même si les micros de l’enceinte peuvent être facilement désactivé à l’aide d’un bouton physique sur l’enceinte.
Google Home n’a pas vocation à espionner ses utilisateurs, c’est une certitude. Mais Google échappera-t-il à la même polémique (lire ici et ) que celle qu’avait suscité le thermostat Nest à son lancement ? Probablement pas.

Notre Avis

On est encore assez éloigné du film Her avec la Google Home.
Mais à date, il s’agit de l’assistant vocal le moins cher du marché et également le plus compact. Les capacités et fonctionnalités actuelles sont à la fois utiles et divertissantes, et leur nombre va croitre rapidement dans les prochains mois.
Le lancement de l’Invoke embarquant l’assistant Cortana de Microsoft et l’arrivée (enfin!) de la gamme Echo d’Amazon permettront de juger de la pertinence de l’offre Google Home, encore bien seul sur le marché Français à ce stade.
Note : lancée le 8 août 2017 en France, les enseignes Fnac et Darty disposent d’une exclusivité de 3 mois pour la commercialisation de Google Home. Les autres revendeurs l’auront en stock dès le 10 Novembre.

Partager

A propos de l'auteur

Laisser un commentaire