Les prochaines Google Glass accueilleront un processeur Intel

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Les Google Glass n’ont pas dit leur dernier mot. Malgré l’échec annoncé de ses lunettes connectées et la fermeture de ses boutiques physiques, Google s’accroche à son projet de créer des lunettes connectés pour le grand-public. En changeant le coeur de son produit, le processeur, et en repositionnant son produit sur le marché, Google entend relancer ses Glass. Le marché des particuliers sera délaissé quelques temps pour se concentrer sur le marché des professionnels, pour lesquels les usages sont déjà plus clairement identifiés et l’appétence d’achat suffisante.

Google-Glass-blippar

La firme de Mountain View abandonne au passage la technologie de Texas Instruments et la remplace par une puce Intel, très actif dans l’internet des objets en 2014. Dans ce contexte, Google offre aussi une belle possibilité à Intel de se replacer la course à la fabrication d’objets connectés. Pour l’instant, Intel tente toujours de rattraper son retard face à des concurrents bien installés dans le monde mobile, comme ARM ou Qualcomm.

D’après le Wall Street Journal, l’objectif du rapprochement entre Google et Intel est de promouvoir les lunettes de réalité augmentée auprès des professionnels, au sein de sociétés de plusieurs secteurs comme la santé ou les travaux publics, sélectionnés pour leurs besoins spécifiques : si les employés ont besoin de recevoir des informations en temps réel et/ou d’utiliser leurs mains pour réaliser des opérations de précision.

Les médecins et les contremaîtres du bâtiment seraient ainsi les nouvelles cibles désignées pour les Google Glass. En France, on a déjà assisté à un exemple de ce virage amorcé vers les professionnels chez SNCF, où les contrôleurs expérimentent le contrôle des billets de train par Google Glass.

sources : WSJ / 20minutes

Partager
A propos de l'auteur