Google Glass : les magasins physiques de Google vont fermer !

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Google vient de confirmer la fermeture prochaine de ses quatre « basecamps » dédiés aux Google Glass. Analyse d’une décision qui en montre beaucoup sur la vision de Google vis à vis de ses lunettes connectées.

Que sont ces magasins Google qui ferment ?

Ces magasins, au nombre de quatre et appelés “Glass Basecamps” étaient des lieux de démonstrations des Google Glass destinés aux acheteurs ou potentiels clients. Ces magasins avaient donc pour but d’éduquer les consommateurs, via des tests, démonstrations, mais aussi des supports techniques. Les acheteurs pouvaient également récupérer leurs produits dans ces magasins.

glass-basecamp

Trois d’entre eux étaient situés aux États-Unis (Los Angeles, San Francisco et New York) et un dernier à Londres. Google vient d’annoncer la fermetures de ces magasins, tentons d’analyser les raisons d’un tel choix.

Une décision basée sur un échec ? …

La décision de fermeture des magasins peut refléter une perte d’intérêt du grand public et des développeurs: il semble que les lunettes intelligentes fassent désormais moins rêver. Ainsi, sur 16 développeurs d’applications pour les Google Glass contactés par l’agence de presse Reuters, il semble que 9 d’entre eux aient annoncé qu’ils abandonnaient leurs développements. Plus alarmant, les raisons invoquées sont principalement de deux types : le faible nombre d’utilisateurs et les limitations de l’appareil, notamment en terme d’autonomie.

google-glass-man

La décision peut également être la conséquence d’une perte d’intérêt pour le projet au sein même de la division recherche du géant de la recherche. Selon la Tribune, Google montrerait les premiers signes de renoncement vis à vis de la conquête du marché des particuliers pour ses « Glass » ; cet argument s’appuie cependant sur un seul élément, en effet troublant : Google n’a toujours annoncé aucune date de commercialisation pour les Google Glass. Serguei Brin, cofondateur de Google et ambassadeur des Google Glass, aurait aussi cessé de systématiquement porter les lunettes connectées de sa firme lors de ses apparitions publiques. Enfin, plusieurs employés clés du géant de l’Internet travaillant sur le développement des Google Glass auraient quitté le groupe au cours des six derniers mois, dont Babak Parviz (chef développeur), Adrian Wong (ingénieur électrique) et Ossama Alami (directeur des relations avec les développeurs).

Google-Glass-blippar

… ou une décision basée sur un revirement de stratégie ?

La décision peut aussi signifier un revirement de stratégie chez Google. La semaine dernière, nous nous demandions s’il peut exister un marché de masse pour les Google Glass. La fermeture des magasins vitrines “grand public” peut également signifier que Google a choisi d’attaquer avec ses lunettes un marché de niche, plus ciblé. D’après de nombreux développeurs, l’accessoire connecté à internet pourrait correspondre facilement aux besoins de quelques marchés de niche, comme la SNCF pour le contrôle des billets ou pour son service client, mais ses chances de rencontrer le succès auprès du grand-public en remplacement des “lunettes classiques” sont quant à elles réduites. La fermeture des Glass Basecamps permettrait alors d’éviter les coûts fixes associés aux magasins pour Google qui utiliserait en contrepartie un réseau de distribution plus spécifique et adapté aux différents marchés de niche ciblés par les Google Glass.

[yop_poll id=”13″]

source : techradar

Partager
A propos de l'auteur