Google Fit rassemble vos données de santé et de Quantified Self

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Google lance la plateforme Google Fit, une suite d’API permettant d’agréger et consolider les données fournies par les nombreux objets connectés et capteurs d’activités sur le marché. Nike, Adidas, Withings sont partenaires.

Comme Apple avait annoncé HealthKit lors de la WWDC au début de mois, Google vient d’annoncer lors de la conférence Google I/O, la plateforme Google Fit, compatible avec Android. Google Fit permet de centraliser les données de quantified self récoltées par les utilisateurs d’objets connectés pour le sport et la santé connectée. Google a révélé une douzaine de partenaires de renom, dont les objets connectés seront compatible avec Google Fit au sein de l’écosystème Android, parmi lesquels Adidas, Nike, Withings, Noom, Intel, HTC ou encore Asus.
Google-Fit-thumb-1

Présentation de Google Fit :

Comme les rumeurs le laissait entendre, Google Fit a été présenté en clôture de la keynote Google I/O réservée aux développeurs de l’écosystème Android. La conclusion des participants semble limpide : Google compte bel et bien concurrencer la plateforme HealthKit d’Apple en proposant des caractéristiques identiques pour Google Fit. Une bataille frontale s’engage entre les deux géants du web dont les plateformes mobiles sont les plus utilisées au monde. Google peut se targuer d’être entête sur ce point avec plus d’1 milliards d’utilisateurs mensuels pour Android. Mais Apple considère qu’il a la population d’utilisateurs dont l’appétence est la plus forte sur ce type d’usages.
Avec Google Fit, Android sera donc capable connecter les applications santé et de quantified self entre elles afin que l’utilisateur retrouve toutes ses données personnelles au sein d’un seule interface qui agrège, analyse et transmets (le cas échéant) ses données de santé. Comme HealthKit aussi, la plateforme Google Fit est constituée d’un ensemble d’API permettant de stocker toutes les informations reçues dans le Cloud et de les tendres accessibles aux applications tierces selon les droits accordés par l’utilisateur.

Ellie Powers, Chef de produit Google Play

Ellie Powers, Chef de produit Google Play

Google Fit et la gestion des données de santé :

En effet, les applications Android pour la santé ou le quantified self pourront venir récupérer des données mesurées par d’autres objets connectés et stockées par d’autres applications pour fournir une analyse plus précise. Google a cependant bien insisté sur la protection des données personnelles, sur laquelle se penche la CNIL actuellement, ce partage sera exclusivement conditionné à l’accord de l’utilisateur, pour lequel il existera une obligation d’information.
La question de la confidentialité des données de santé est plus que jamais au centre des préoccupations des utilisateurs et des pouvoirs publiques en Europe et cela constitue un un point critiqueur l’adoption de Google Fit par le plus grand nombre. La présentation d’hier a été claire sur le droit d’accès et de rectification des données de santé sur Google Fit : les utilisateurs pourront à tout moment décider de supprimer l’intégralité de leurs informations de santé stockées sur la plateforme Google Fit.

google-fit-4-ellie-powers

Fonctionnement de Google Fit :

Lors de la Google I/O, Google en a profité pour annoncer en avant première que Nike (qu’on dit très lié à Apple pour la sortir de l’iWatch) allait mettre à jour son écosystème Fuelband pour intégrer l’API Google Fit. L’équipementier sportif avait décidé d’arrêter la production d’objets connectés mais compte poursuivre sa stratégie de conquête du marché Quantified Self en mettant en avant sa partie software (Nike+ notamment) auprès de tous les fabricants de bracelets connectés, Google Fit est donc une opportunité en or pour Nike. Son concurrent Adidas n’est pas en reste, l’allemand va lui aussi lancer une montre connectée compatible avec Google Fit. Les services comme Runtastic ou la montre Basis (rachetée par Intel) se mettront également au diapason de l’API Google Fit. Ellie Powers a également annoncé que Google Fit ne se limiterait pas aux bracelets et montres connectées puisque la balance Withings fait également partie du mouvement, de même que de nombreux autres objets connectés à venir…

Partager
A propos de l'auteur