Google & Dexcom planchent sur un objet connecté contre le diabète

Pinterest LinkedIn Tumblr +

En passant une accord de partenariat avec la société Dexcom, Google a décidé de s’attaquer au problème du diabète. Google espère parvenir à la production d’un objet connecté miniature destiné à analyser le taux de glucose dans le sang.

Google, ou devrait-on dire Alphabet désormais, a officialisé un accord de partenariat avec Dexcom en vue de mettre au point un objet connecté miniature capable de faciliter le suivi de la santé des diabétiques en les aidant à mesurer leur glycémie régulièrement.

sante-connectee-medecin-tablette

Un glucomètre de 18mm

En plus de renforcer sa position dans la santé connectée, Google espère enfin mettre au point un appareil électronique dont les bénéfices sont évidents pour tous (après le succès mitigés des Google Glass). Plutôt que de prendre leur taux de glycémie plusieurs fois par jour, Google proposera bientôt aux diabétiques un CGM (pour Continuous Glucose Monitoring) capable de suivre l’état de santé du malade en temps-réel. En Juin dernier, Google avait déjà été impliqué dans un projet de bracelet connecté pour le suivi de santé, capable de mesurer la pression artérielle, le rythme cardiaque ou la température cutanée. Mais cet objet connecté était plutôt destiné aux médecins qu’aux patients.

Avec ce glucomètre miniature, Google Life Science (c’est le nouveau nom de l’entité dédiée à la santé chez Alphabet) entent plutôt proposer aux diabétiques de prendre seuls en charge leurs mesures avec un objet connecté facile à utiliser au quotidien.

google-android-robot-silicon-valley

Dexcom investit dans Google Life Science

De son coté Dexcom, société spécialisée dans le développement d’applications médiales, aura accès à toutes les compétences et technologies de Google pour parvenir à la mise au point du produit final. C’est d’ailleurs Dexcom qui sera chargé de la production de l’objet connecté, qui devrait mesurer la taille d’une ‘dime’, soit environ 18mm à peine.

Sur le plan économique, Dexcom entrera au capital de Google Life Science par l’intermédiaire d’un rachat d’actions à hauteur de 35 millions de dollars, versera 65 millions pour financer le travail de R&D et reversera 5 à 9 % de royalties sur la vente du dispositif médical, dont la disponibilité est (évidemment) encore largement hypothétique.

Via

Partager
A propos de l'auteur