Google nomme John Krafcik CEO de son activité 'voitures autonomes'

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Pour développer sa voiture autonome et cultiver les partenariats potentiels avec les constructeurs traditionnels, Google nomme John Krafcik comme CEO de son activité automobile, cadre expérimenté de Ford et ex-Président de Hyundai.

L’un des sujets d’innovation les plus excitants pour le groupe Alphabet (ex-Google) est sans aucun doute la production de véhicules autonomes. Pour piloter cette activité hautement stratégique pour son avenir, Google a nommé John Krafcik, un cadre dirigeant doté d’une vaste expérience dans l’automobile.

johnh-krafcik

Jusqu’ici, cette activité dépendait directement de Google et était ainsi pilotée par Sundar Pichai. Désormais, c’est John Krafcik qui pilotera les opérations. Ce dernier arrive au sein des équipes du moteur de recherche avec un CV mentionnant notamment 14 ans chez Ford et 10 autres années chez Hyundai, dont 5 comme son CEO et Président de 2008 à 2013.

L’annonce de Google précise qu’il prendra ses fonctions opérationnelles à la fin du mois. Sa mission sera notamment d’améliorer la gestion des relations avec les fabricants traditionnels, que Google considère comme des partenaires potentiels même si la plupart d’entre eux mènent des programmes de recherches indépendantes sur les véhicules autonomes.

google-car-california

Plusieurs d’entre eux ont ainsi créé une ville pour les voitures autonomes, servant à des expérimentations en conditions réelles. De son coté, Toyota a investi 50 millions de dollars pour améliorer l’intelligence artificielle de ses véhicules.

Lorsqu’il tient une innovation majeure, la politique de Google consiste le plus souvent à s’associer à un industriel expérimenté pour donner vie à ses projets. C’est le cas avec ses smartphones Nexus produits par LG ou pour la lentille connectée avec Novartis. Ce pourrait être l’option privilégiée également pour lancer la voiture autonome en masse.

Dès que son CEO aura pris ses fonctions, la division automobile de Google X devrait s’émanciper sous la houlette du groupe Alphabet, dont il deviendrait une filiale.

Via

Partager
A propos de l'auteur