Google Auto LLC, cette filiale crée par Google qui a tout d'un constructeur automobile

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Google a déposé les statuts d’une nouvelle filiale, Google Auto LLC, qui a tous les aspects d’un constructeur automobile. Celle-ci pourrait aider le géant de la recherche à produire sa voiture autonome Google Car.

Selon les documents que s’est procuré The Guardian, Google compte depuis peu une nouvelle filiale pilotée par Chris Urmson, son Directeur de Projets liés aux voitures autonomes et aux véhicules sans-chauffeurs. Google planche depuis longtemps sur ce concept et semble même être en avance sur les constructeurs automobiles traditionnels. Certains d’entre-eux tentent désormais de rattraper leur retard : BMW, Audi et Daimler ont racheté les cartes Here de Nokia pour se dispenser de Google Maps et Uber a jeté son dévolu sur Bing Maps de Microsoft. Le leader mondial des services de VTC est aussi un acteur de premier plan, notamment grâce à ses expérimentations à l’université Carnegie-Mellon de Pittsburgh.

google-car-california

Une filiale dédiée à l’automobile

Mais maintenant que les Google Car circulent sur la route en Californie et au Texas, il était temps pour Google d’accélérer la manoeuvre. Au dernier Salon International de l’Automobile américain (en Janvier dernier), Chris Urmson avait annoncé des discussions avancées avec General Motors, Ford, Toyota, Daimler ou encore Volkswagen. En mars dernier, il déclarait à USA Today qu’il privilégiait l’hypothèse d’une alliance avec un partenaire industriel, comme c’est de coutume chez Google :

C’est très difficile de fabriquer des voitures, et les industriels historiques sont assez fort à ce jeu là car ils ont des capacités de production déjà opérationnelles. Dans mon esprit, notre solution passe donc par un partenariat…

google-car-california

Google peu-il se lancer seul ?

Mais à l’heure où nous écrivons, aucune alliance de ce type n’est apparue. Et c’est peut-être la raison (ou la cause) de l’émergence de Google Auto, la filiale automobile que le moteur de recherche avait déposé à la fin 2011 comme une LLC (l’équivalent d’une SARL). La société est déclarée auprès des autorités compétentes comme un ‘Fabricant de véhicules avec passagers‘ et est officiellement un ‘Constructeur Automobile‘ dans l’état de Californie.

Jusqu’à aujourd’hui, Google Auto était chargé de transformer les SUVs de Lexus pour les rendre autonomes et pouvoir tester les systèmes développés en interne. Sont sortie de ses chaines pas moins de 23 modèles de voitures autonomes testées actuellement sur les routes dont certaines ont connues quelques accrochages récents, causant 3 blessés légers.

google-car-self-driving-vehicle-lexus

Se passer d’un partenaire de court-terme ?

Depuis la nomination de Chris Urmson en tant que Manager de Google Auto en mai dernier, Google a annoncé qu’il produirait 100 prototypes de véhicules ne possédant ni volant, ni pédales (d’accélérateurs ou de freins).

Plus le temps passe, moins les véhicules autonomes de Google ressemblent à des soucoupes volantes… il se pourrait donc bien que Google décide de se passer de partenaire dans un premier temps pour donner l’eau à la bouche d’un plus gros d’ici quelques mois… car bâtir une usine automobile de toute pièce ne se fait pas facilement 😉

Via

 

Partager
A propos de l'auteur