Google devient Alphabet, mieux organisé pour dominer l'internet des objets

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Le géant américain annonce une réorganisation de grande ampleur. En remaniant sa structure d’entreprises, Google se transforme en Alphabet, une collection d’entreprises qui permettra au groupe de se diversifier avec plus de clarté, notamment dans les objets connectés.

Annoncée le lundi 10 août 2015, cette transformation d’envergure verra Alphabet remplacer Google en tant qu’entité cotée en Bourse. Toutes les actions ‘Google’ seront ainsi automatiquement transformées en titres ‘Alphabet’ dotés des mêmes droits. A ce stade, Google ne sera alors plus qu’une filiale –mais la plus grosse– du conglomérat Alphabet parmi d’autres, aux activités très vastes comme le système d’exploitation Android, la plateforme vidéo YouTube ou bien Google Auto, la filiale automobile du géant de la recherche.

alphabet2

Google devient Alphabet

Le géant américain Google a annoncé hier une réorganisation complète de sa structure après la clôture de Wall Street. Le Google d’hier sera renommé en une nouvelle société, Alphabet, qui va devenir la maison-mère de toutes les activités menées jusqu’ici par le moteur de recherche. Les activités du moteur de recherche Google, deviendront désormais l’une des filiales d’Alphabet et sera dirigée par l’ancien vice-président en charge d’Android, Sundar Pichai (photo ci-dessous) qui devient CEO de Google.

google-new-pdg

Larry Page, ancien PDG de Google, devient à compter de ce jour le PDG d’Alphabet, tandis que Sergey Brin en devient le président. Le choix de ce nouveau nom, Alphabet, n’est pas non plus anodin : « nous l’avons choisi car l’alphabet représente le langage, une des innovations les plus importantes de l’humanité, et c’est le coeur de l’activité d’indexation de la recherche Google. » On peut aussi interpréter ‘alpha’-‘bet’, comme un pari à un stade très précoce de développement, identique au marché de l’internet des objets ? 😉

En effet, les activités de Google se sont beaucoup diversifiées au cours des 10 dernières années. La holding Alphabet Inc détient désormais, en plus de Google, des sociétés axées sur la santé dont Calico, spécialisée dans la lutte contre le vieillissement, ou Life Science, qui travaille sur une lentille connectée capable de surveiller le taux de glucose des diabétiques. Google X, la division R&D du groupe est également à l’origine de nombreuses innovations hardware, dont un bracelet connecté pour suivre les malades à distance ou la voiture autonome Google Car et les lunettes connectées Google Glass.

google-car-california

Donner plus de clarté aux investisseurs

La réorganisation de Google doit donner plus de clarté aux différentes activités du groupe qui commençaient à se diversifier de plus en plus. Alphabet sera une société plus décentralisée que Google, comme l’explique Larry Page :

« Alphabet doit permettre à des entreprises de se développer grâce à des chefs solides et leur indépendance. Cette nouvelle structure va nous permettre de maintenir une attention énorme sur les opportunités extraordinaires dont nous disposons au sein de tous l’écosystème Google »

Cette réorganisation permettra également de clarifier la comptabilité de l’entreprise en séparant le chiffre d’affaires de Google de ces autres projets pour permettre aux investisseurs de mieux comprendre comment est utilisé l’argent au sein de Google.

Google-Glass-blippar

Mieux se diversifier dans l’internet des objets

En contrepartie de ces changements, le nouveau Google va subir une sévère « cure d’amaigrissement » comparée à ce que nous connaissons de lui actuellement. L’entité ‘Google’ de demain sera consacrée uniquement au moteur de recherche et aux autres produits Web du groupe (YouTube, Chrome et Android).

Les autres activités plus éloignées des activités web seront désormais séparées du Google d’hier. Cela concerne par exemple la division d’objets connectés domotique Nest, l’initiative Calico ou la division Google Fiber consacrée à la fibre optique, ainsi que Google Capital et Google Ventures, les deux bras financiers de l’entreprise. Toutes ces sociétés vont passer sous le contrôle d’Alphabet.

Mobile-Google-Fiber-Space

Michael Yoshikami, responsable du fonds de gestion Destination Wealth Management s’est exprimé hier en ces termes sur cette transformation :

« Cela donne à penser que selon toute probabilité, Google ne va pas ralentir le rythme de ses expérimentations telles que les voitures autonomes. Cela donne à penser qu’ils vont vraiment essayer de se tranformer en conglomérat technologique doublé d’un fonds de capital-risque.« 

En donnant plus d’autonomie à ses filiales, Google espère multiplier les projets dans l’internet des objets et leur permettre de se développer plus rapidement. En changeant de nom et en donnant de l’indépendance à ses filiales, Google, ou plutôt Alphabet, veut surement faire oublier les craintes du grand public de voir une entreprise géante devenir propriétaire de ses données personnelles.

Via

Partager

Laisser un commentaire