Connect IQ : Garmin lance son SDK pour les objets connectés

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Garmin a amorcé sa transition vers les objets connectés de longue date. En tant que spécialiste des GPS et du sport, la marque a bien senti l’engouement croissant pour les accessoires connectés dédiés au quantified self. Ainsi, son bracelet connecté Vivofit nous avait fait bonne impression lors de notre test, mais le spécialiste américain des systèmes de navigation a décidé d’aller plus loin. En lançant Connect IQ, un SDK compatible avec les produits connectés de sa gamme de montres GPS et de bracelets fitness, Garmin entend désormais ouvrir cet écosystème fermé aux développeurs tiers. Ils pourront ainsi concevoir et développer des applications offrant de nouvelles fonctionnalités aux objets connectés Garmin, en concurrence directe avec les montres Pebble ou sous Android Wear, deux écosystèmes ouverts.
garmin-connect-iq-1

Connect IQ, un SDK pour les objets connectés :

Pour pourvoir tenir la dragée haute à ces concurrents de renom (Pebble est l’un des projets Kickstarter les plus financé au monde) et rivaliser avec toutes les montres connectées lancées sous Android Wear lors de l’IFA 2014, Garmin s’est donc résolu à imiter ses concurrents et à adopter une stratégie de plateforme. Celle de Garmin sera baptisée Connect IQ, il s’agit d’un SDK qui permettra aux développeurs externes à l’entreprise de mettre au pout de nouvelles applications pour les produits futurs du fabricant américain. En effet, Le groupe Garmin a annoncé que les produits actuellement sur le marché ne bénéficieront pas des développements opérés via ce SDK mais qu’il concerne tous les lancements de produits de prochaine génération, prévus en 2015.
[appbox appstore 583446403][appbox googleplay com.garmin.android.apps.connectmobile]L’application mobile de Garmin, Connect Mobile, contiendra alors une bibliothèque d’applications permettant d’installer les fonctionnalités additionnelles désirées. La plupart d’entre elle continuera de nécessiter l’apparaige régulier d’un smartphone via bluetooth.
garmin forerunner 620

Garmin dispose-t-il d’une communauté suffisante :

La logique de plateforme n’est pas nouvelle, beaucoup d’entreprises ont d’ailleurs tenté de lancer les leurs. Le seul hic : peu d’entre elles peuvent se targuer d’avoir réussi à séduire les développeurs du monde entier pour effectivement participer au développement des applications de leur écosystème. Apple, Android, Pebble… ont pourrait les compter sur les doigts d’une main. En effet, si le parc matériel en circulation est trop faible (comprenez, le nombre de produits vendus et utilisés), les développeurs ne prendront tout simplement pas la peine de développer sur le SDK Connect IQ. A l’instar des plateformes de Microsoft (comme Windows Phone), qui restent peu privilégiées par les développeurs faute d’utilisateurs en nombre suffisant (le manque d’applications faisant lui aussi baisser le nombre d’utilisateurs). Pour accéder au SDK Connect IQ, visitez : developer.garmin.com.

source : engadget

Partager
A propos de l'auteur