Fundawear : les sous-vêtement vibrant connectés de Durex

Pinterest LinkedIn Tumblr +

L’univers des objets ne cesse de s’agrandir de jour en jour mais force est de constater que ce sont bien souvent les mêmes catégories de produits qui se développent à l’image du Quantified Self qui est devenu un véritable phénomène. Pour autant, tout est encore à inventer et notamment en ce qui concerne la sexualité ! Après LovePalz, le sextoy connecté permettant de jouer à distance avec l’élu de son cœur (ou toute autre personne), c’est Durex qui veut rapprocher les amoureux avec Fundawear, des sous-vêtements vibrants pilotables depuis un smartphone ! Vous n’y croyez pas ? Nous non plus mais étudions ça quand même.

durexperiment

Fundawear, qu’est-ce que c’est ?

Il s’agit de sous-vêtements (soutien gorge, culotte et boxer) équipés de capteurs vibrants disposés proche des zones érogènes. Seuls, ces sous-vêtements ont la même fonction que tous les autres. Mais équipez-vous d’un smartphone et découvrez les joies des relations à distance ! Via une application dédiée, vous allez pouvoir faire vibrer telle ou telle partie de l’anatomie de votre moitié. Voila donc le concept farfelu qu’a imaginé Durex, le fabricant de préservatif mondialement connu.

Fundawear dans la réalité, ça donne quoi ?

Une fois vêtu d’une jolie culotte, d’un soutien gorge ou d’un boxer « Durexperiment », il devient possible de contrôler votre moitié à distance, du moins de la faire vibrer en tapotant sur l’écran de votre smartphone. Chaque bouton à l’écran correspond à un capteur bien précis sur les sous-vêtements. Ces vibrations sont censées représenter des caresses que votre partenaire voudrait vous faire à distance… Pas convaincu… Je n’ai pas l’impression que l’on me caresse la cuisse à chaque fois que mon portable vibre dans ma poche. De plus, rien ne remplace une vraie caresse (la chaleur ou la fraicheur de la main, la pression sur la peau…). Bref, c’est fun mais ça ne sert à rien. On a plus l’impression d’avoir à faire à un objet pour torturer les plus chatouilleux. Ne vous attendez donc pas à voir un objet qui va révolutionner votre façon de vivre mais un gadget pour jouer à distance. Ca sent la multiplication des blagues en tout genre.

fundawearfundawear appli

En conclusion

A l’inverse de LovePalz, il est question ici d’un objet connecté beaucoup plutôt soft. Durex cherche à créer un buzz (pour le coup c’est réussi) mais notons qu’il ne s’agit que d’un concept ! Aucune annonce n’a été effectuée concernant une quelconque mise sur le marché. Difficile de savoir si ce genre de produit pourrait être réellement commercialisé dans le futur, et surtout s’il y a un marché. L’idée de connecter des sous-vêtements à un smartphone laisse penser qu’on ne boit pas que de l’eau chez Durex… Mais bon, si le but est de faire parler de la marque de façon fun pour pousser les gens à utiliser le préservatif, on dit oui ! Reste que de nombreuses questions se posent : comment sont connectés les sous-vêtements ? Par Bluetooth ? Quelle autonomie ? Combien de produits peut-on contrôler via l’application ? Quelles seront les fonctions de partage (car il y en a toujours) ? Quel prix ? Waterproof pour le lavage ?

touch over the internet

Bref, ça sent le coup marketing, plutôt inspiré, mais qui n’apporte pas grand-chose. A ranger donc dans la catégorie « gadget fun qui ne sert à rien ». Mais qui sait, peut-être que nous serrons tous vêtus de vêtements vibrants connectés dans le futur, seul l’avenir nous le dirons.

Partager
A propos de l'auteur

2 commentaires