La FrenchTech sera la 1ère délégation étrangère au MWC

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Le savoir-faire de la FrenchTech dans les technologies mobiles sera l’une des principales attractions du Mobile World Congress 2016, la semaine prochaine à Barcelone.
Business France, l’agence nationale au service de l’internationalisation de l’économie française, organise pour la 10ème année consécutive la présence des startups françaises au MWC 2016 au sein d’un FrenchTech Pavilion.
mwc-barcelone-hd
Business France accompagnera la semaine prochaine près de 60% des 190 entreprises innovantes françaises. Le pavillon abritera une soixantaine de startups prometteuses, dont :

  • Air Lynx (Business France Award)

Créée fin 2013, la start-up Air-Lynx propose de créer des réseaux 4G privés, fixes ou mobiles, pour des applications spécialisées.

  • E-Blink (Business France Award)

E-Blink développe des solutions réseau sans fil pour permettre aux opérateurs de déployer rapidement et facilement la 3G et la 4G mobile dans les zones qui en sont dépourvues.

  • Famoco (Business France Award)

Famoco est le spécialiste français dans le développement de services NFC. Grâce à son lecteur sécurisé, flexible et simple, l’entreprise a développé la première solution NFC sous Android, adaptable à tous les marchés et besoins.

  • Giroptic

Fondée à Lille, Giroptic est spécialiste des technologies d’imagerie à 360° et a développé et breveté un procédé unique de fusion en temps réel de multi- capteurs. GIROPTIC ouvre la voie à une nouvelle ère 360°, pour les particuliers et les professionnels, où les photos et vidéos ne se limitent plus à un simple cadre.

  • MYXYTY

Pionnier de l’industrie du M2M en Europe, la société maîtrise l’intégralité de la chaîne de métiers pour proposer à ses clients dessolutions personnalisées et complètement clef en main.
M2M Solution est aujourd’hui focalisé sur les métiers de la sécurité des biens et des personnes et plus particulièrement, la problématique de « maison connectée ».

  • Oledcomm

Oledcomm est le leader mondial du réseau LiFi. Cette technologie utilise la fréquence émise par les ampoules à LED pour mettre au point des réseaux sans fil très haut débit. L’information est directement portée par la lumière.

  • Plussh

Plussh est l’application française de Live Streaming. Elle permet, à partir d’un simple smartphone, de filmer et de diffuser en direct et en haute résolution un évènement ou une actualité.

  • Pradeo

Pradeo est un éditeur de solutions de sécurité pour Smartphones, tablettes et objets connectés. Son moteur d’analyse comportementale des apps Trust Revealing est capable de révéler toutes les actions effectuées par une application à l’insu d’un utilisateur : vol de données, écoute téléphonique, etc.

  • Secure IC

La start-up rennaise Secure-IC propose des services pour sécuriser les objets numériques et lutter contre la cybercriminalité. Ses solutions permettent de sécuriser les objets susceptibles d’être piratés: téléphone portables, carte bancaire, passeport électronique, etc.

  • Sticky ADS.tv

Créée en 2009, StickyAds.tv permet aux éditeurs de créer leur place de marché vidéo privée, gérée par un système de mise aux enchères de vidéos publicitaires, sans intermédiation, Real Time Bidding. Elle compte déjà dans ses clients des médias majeurs tels que M6, France Télévisions ou TF1.
mwc-business-france

Un hackathon de 3 jours

La France sera ainsi la première nation représentée au mondial de la mobilité. La délégation animera aussi un French Tech Hackathon au sein de l’espace 4YFN, l’évènement startup organisé en marge du MWC.
Pour l’occasion, 8 équipes françaises s’affronteront pendant 3 jours (du 22 au 24 février) sur un espace de 120 m2 au cœur du salon pour mettre au point un prototype d’objet connecté et seront coachées par des mentors de renom dont Parrot, Sigfox ou encore Netatmo.
Une preuve supplémentaire de la vitalité de l’innovation française après le récent succès du CES 2016 !

Partager
A propos de l'auteur

2 commentaires

  1. Pingback: La FrenchTech sera la 1ère dél&ea...

  2. Pingback: La FrenchTech sera la 1ère dél&ea...