Ford teste ses véhicules autonomes sur routes enneigées

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Ford mène les premiers essais de ses véhicules autonomes sur route enneigée. Dans ces condition difficiles, le constructeurs met à l’épreuve la fiabilité du système de pilotage de ses voitures sans-chauffeur.
Petit à petit, les constructeurs rivalisent d’ingéniosité pour éprouver la fiabilité de leurs dispositifs de conduite autonome et tente de convaincre le grand-public que leurs véhicules sont fiables.
Dernière tentative en date : Ford a fait sortir ses voitures autonomes sous la neige, pour voir comment elles se comportaient.
Résultat ? Bien, apparemment.
FordNAIAS_Autonomy_03

Des voitures autonomes sous la neige

Si la plupart des essais de véhicules sans pilotes se font par temps sec et ensoleillé, Ford s’est dit qu’il serait bon de se frotter au mauvais temps également.
L’avenir de la conduite autonome ne peut en effet pas uniquement se concevoir pour l’utilisation de telles technologies en conditions météorologiques idéales, donc il est rassurant de découvrir l’existence de telles expérimentations.
FordNAIAS_Autonomy_04
JimMcBride, responsable technique pour les véhicules autonomes de Ford, explique :

“C’est une chose de conduire une voiture par une météo clémente. C’en est une autre de le faire lorsque les capteurs de la voiture ne peuvent pas voir la route parce qu’elle est couverte de neige.”

Ford estime qu’environ 70 % des résidents des États-Unis vivent dans des régions régulièrement enneigées. Par conséquent, les tests hivernaux sont indispensables selon le constucteur américain.
Ceux-ci ont eu lieu récemment dans le Michigan, notamment au sein de la ville fantome baptisée Mcity, une zone de 13 hectares reproduisant les conditions d’un environnement urbain réel pour tester les voitures autonomes.

LiDAR et mapping 3D

[embedArticle id=”34499″ align=”right”] Si le seul GPS n’est pas suffisant pour localiser la position exacte d’un véhicule, son système embarqué a pourtant besoin de se localiser très précisément sur la route et même au sein de sa voie de circulation.
Ford utilise pour cela un capteur LiDAR, beaucoup plus précis que le GPS pour identifier l’emplacement exact de la voiture autonome sur sa voie de circulation.
Le capteur LiDAR dispose d’une précision d’ 1cm et émet de courtes impulsions de lumière laser pour cartographier son environnement en 3D, en temps réel et en haute résolution.
Cependant, par temps blanc et sur routes enneigées, de tels capteurs discernent très mal la chaussée puisque la lentille du capteur est recouverte de neige ou de saleté. C’est donc un véritable défi.
[fullWidthImage id=”35042″] Ford indique avoir recours à des cartes 3D haute résolution, complétées avec des données sur les routes et les informations pertinentes, comme la nature du marquage ​​au sol, la signalisation, la géographie, la topographie et les points de repère :

“Les cartes que nous avons créées avec Ford contiennent des informations utiles à propos de l’environnement 3D autour de la voiture, permettant au véhicule de se localiser même avec une couverture de neige recouvrant le sol”. explique Ryan Eustice, professeur associé à l’Université du Michigan College of Engineering.

Ford mise donc sur le fait que vous ayez déjà emprunté l’itinéraire par temps clair. De telle sorte, le véhicule pourra se souvenir des paramètres de la route et compléter les informations manquantes (à cause de la neige) en puisant dans la mémoire de son parcours.
Jim McBride explique : “in fine, nous voulons que nos véhicules autonomes soient en mesure de détecter la détérioration des conditions, puis de décider s’il est sûr de continuer à rouler, et si oui, pour combien de temps”.


Ford débutera ses tests sur route ouverte en Californie en 2016 et a récemment annoncé avoir triplé sa flotte de véhicules autonomes. Ford dispose désormais de la plus importante flotte de test de véhicules autonomes du secteur.

Partager
A propos de l'auteur

Un commentaire

  1. Pingback: Ford teste ses véhicules autonomes sur r...