Fitbit mise sur le développement du quantified self en Asie en 2015

Pinterest LinkedIn Tumblr +

En quelques années, l’américain Fitbit s’est imposé comme le leader du quantified self aux Etats-Unis et dans la plupart des pays d’Europe de l’ouest, dont la France. Suite à ses mésaventures avec le Fitbit Force (qui causait des allergies cutanée à certains utilisateurs) il aura du retirer son bracelet connecté star et a passé la plupart de l’année 2014 à affuter ses armes pour repartir de l’avant.

fitbit-triple-600x333

Fitbit a annoncé 3 nouveaux produits : le Charge et le Charge HR, équipé d’un cardio-fréquencemètre, ainsi que la montre Fitbit Surge, dédié à la pratique du sport connecté. Ne comptant pas s’arréter là, et après quelques déboires avec Apple, Fitbit cherche désormais de nouveaux relais de croissance en Asie, où se focalisent ses plus grandes ambitions pour 2015. En Inde, en Indonésie, aux Philipines, à Taiwan, etc, Fitbit compte bien mettre toute l’Asie du Sud au rythme du quantified self. Depuis quelques mois déjà, les produits fabriqués par Fitbit sont disponibles en Chine, en Corée du Sud et en Thaïlande. Mais le géant américain ne semble pas décidé à s’arréter en si bon chemin.

Selon le Wall Street Journal, qui s’est entretenu avec Yolanda Chang (VP de la région Asie-Pacifique), cette région pourrait même êtrela zone de plus forte croissance de ses ventes dans les années à venir. « L’Asie peut devenir l’un des grands contributeurs à la croissance de Fitbit » selon elle. Pour s’implanter plus rapidement sur les marchés asiatiques face à plusieurs acteurs locaux qui ont l’avantage de connaitre la culture (dont Xiaomi, HTC ou Samsung), Fitbit travaille activement à la conclusion de plusieurs partenariats exclusifs avec des distributeurs locaux, dont certains semblent déjà signés.

[Stand Fitbit à la Mobile Asia Expo]

[Stand Fitbit à la Mobile Asia Expo]

Yolanda Chang a également prévenu qu’en 2015, Fitbit devrait concéder d’importants investissements en marketing pour faire connaître la marque au sein de ces nouveaux marchés asiatiques. Fitbit soigne en effet particulièrement son image, notamment en concluant occasionnellement des partenariats avec des designers, à l’instar de celui mis en place aux Etats-Unis avec la créatrice Tory Burch.

D’autre part, Yolanda Chang affirme que Fitbit compte doubler ses effectifs dans la région Asie-Pacifique en 2015, passant de 30 à 60 employés installés en Asie au cours de l’année prochaine. Au total, Fitbit emploie environ 400 personnes dans le monde.

source : WSJ

Partager
A propos de l'auteur