Selon le FBI, les objets connectés vont faire exploser le piratage

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Selon un communiqué du Bureau Fédéral d’Investigation américain –le prestigieux ‘FBI’– le risque de piratage augmente à mesure de l’augmentation du nombre d’objets connectés dans la population.

Le FBI, bureau fédéral américain en charge du renseignement intérieur, vient en effet de publier un communiqué qui tente de mettre en garde la population face au risque de piratage des ses objets connectés. L’augmentation rapide des ventes de ces accessoires électronique fait peser de nouvelles menaces sur les données des utilisateurs et leur identité.

hackers-objetsconnectes-entreprises

Le message du FBI est avant tout formulé sous la forme d’une mise en garde accompagnée de quelques recommandations visant à réduire la menace au maximum. Celle-ci pourrait se matérialiser à l’avenir par une augmentation du nombre de piratages ou d’usurpations d’identités.

De nombreux experts ont déjà, comme le FBI, pointé le manque de sécurité de la plupart des objets connectés proposés actuellement sur le marché. La croissance fulgurante de l’internet des objets connectés a en effet poussé les fabricant à délaisser les problématiques de sécurité au profit de cycles de mise sur le marché plus rapides… mais cela n’est pas sans conséquences.

Après un rapport alarmant publié par HP concernant la sécurité des objets connectés il y a 1 an, le FBI entreprend à son tour de prévenir la population américaine du risque de vol de données et de piratage des objets connectés commercialisés auprès des particuliers.

federal-bureau-of-investigation

Dans sa publication, le FBI évoque notamment l’envoi de logiciels malicieux et les méthodes de spam par emails pour détourner les usagers d’objets connectés, souvent associés à un compte-utilisateur en ligne. L’organisation fédérale recommande aussi de désactiver la fonction UPnP (pour Universal Plug and Play) des routeurs reliant les objets connectés. Cette norme regroupe un ensemble de protocoles permettant de mettre en réseau plusieurs équipements sans configuration ni autorisation préalable.

Selon le FBI, la manière la plus sécurisée d’utiliser les objets connectés est de les isoler sur un réseau dédié à chacun et de ne pas attendre pour réaliser les mises-à-jour de sécurité proposées par les fabricants.

Via – image : shutterstock

Partager
A propos de l'auteur

Un commentaire