Kickstarter : 10 faits à connaitre pour lancer sa campagne de crowdfunding

Pinterest LinkedIn Tumblr +
Une récente étude a été faite sur le site de financement participatif KickStarter pour découvrir quelles étaient les conditions optimales de lancement d’une campagne de crowdfunding. L’étude est basée sur le financement réussi de 79 startups ayant toutes récolté plus de $500 000 dans les domaines High-Tech, Design et Hardware.
Les campagnes de crowdfunding sont devenus le nouvel outil de communication par excellence. En effet, derrière l’étape de financement pour pouvoir développer et avancer un projet, c’est aussi un moyen efficace d’être mis en avant et relayer dans les différentes médias numériques. De plus, une campagne réussi permet un accès à un réseau de distributeurs ainsi qu’à des fonds rapidement disponible.

kickstarter-stats

Derrière ce nouvel enjeu, Alexis Houssou et Barbara Belvisi, co-fondateurs de Elephants&Ventures, proposent une étude mené sur les campagnes réussis de plus de $500.000 sur Kickstarter et ont déterminé 10 facteurs de réussite dans ce processus de financement.

#1 – Planifier un lancement le Mardi ou Mercredi :

Parmi les 79 startups sélectionnées pour l’étude, 64% des projets de financement réussis ont été fait sur ces deux jours.

#2 – La durée moyenne des campagnes est de 38 jours

67% des campagnes réussies ont été réalisées sur 30 à 40 jours. Seulement 3% du panel a bouclé son financement en moins d’un mois, Future Motion Onewheel qui à réuni 631 000$ en 21 jours.

#3 – La durée moyenne des vidéos est de 3min45s

La vidéo est l’un des point clé de la campagne. Les “backers” (personne qui participe à un financement participatif) attendent que celle-ci mette en avant le problème ainsi que la solution y répondant. 62% des projets financés parmi la sélection ont une vidéo dont la durée est comprise entre 2 et 4 minutes. Il faut donc rester bref et synthétique.

#4 – Le prix par produit est de 189$

Parmi la sélection, 47% ont un produit dont le prix unitaire est compris entre 100$ et 300$, tandis que 27% ont un prix unitaire inférieur à $100.  Il n’y a cependant que 9% des projets qui possèdent un prix supérieur à 600$. Il faut garder en tête que le prix est l’une des premières barrières dans l’achat d’un produit high-tech, les projets KickStarter ne semblent pas faire exception.

#5 – Le montant moyen visé est de 100 000$

Plus de 60% des projets sélectionnés ont un but inférieur à $100.000. Seul 2 projets avec une cible d’1 million de dollars ont réussi ce pari risqué : Arkyd, un télescope spatiale et Reading Rainbow, une application pour des enfants ne sachant pas lire.

#6 – Le temps moyen pour atteindre le but est de 3 jours

Ce sont plus de 80% des projets financés ont bouclé leur campagne en 3 jours ou moins. En effet, d’après l’étude, 38% l’auraient réalisé en seulement un jour. Donc l’une des clés de la réussite est la rapidité à rendre populaire le projet Kickstarter pour générer une traction toujours plus importante.
elephant&ventures-1

#7 – Les 3 premiers jours représentent 28% de l’objectif

Comme cité précédemment, les premiers jours de lancements peuvent être les plus important. En effet, c’est en moyenne 28% de l’objectif qui était atteint en 3 jours pour les financements réussis.

#8 – 66% du montant total est levé la première et la dernière semaine

La première semaine est importante, de même que la dernière semaine. En effet, 66% des montants levés se font sur la première et la dernière semaine. Il ne faut donc pas négliger ce dernière effort de communication qui peut vous permettre d’atteindre votre but.

#9 – Le retard de livraison moyen est de 7 mois

Une fois financé, la moyenne des retards sur la livraison avoisine les 7 mois. Seul deux startups ayant levés plus de 500 000$ ont réussi à envoyer leurs produits dans les délais annoncés. Il a fallut cependant un an à l’entreprise Pebble pour livrer ses montres connectées.

#10 – Lever des fonds après Kickstarter

Ce sont 51% des projets ayant levés plus d’1 million de dollars qui ont fini par faire une levé de fond plus importante. C’est le cas pour la société Oculus ou en encore LIFx. En somme, KickStarter semble donner un laissé passé plus rapide vers des investisseurs plus important pour pouvoir faire décoller son projet.
elephant&ventures-2
Ces facteurs de réussites sont cependant à prendre avec des pincettes. En effet, l’étude ne concerne qu’un ensemble limité de projets financés, ce n’est en aucun cas une recette magique vers la réussite assurée d’une campagne de financement. Celle-ci permet cependant d’appréhender plus facilement cette plateforme permettant à la fois d’échanger autour d’un projet, de le promouvoir sur la scène internationale et de le financer de façon plus rapide. Pour en savoir plus :
Partager
A propos de l'auteur