Epiphany EyeWear, les lunettes connectées avec appareil photo intégré

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Le marché des lunettes connectées ne manquent déjà plus de protagonistes malgré des ventes confidentielles et une controverse autour de leur usage au sein des lieux publiques. En plus des Google Glass, Atheer One, Recon Jet et Jins Meme voici désormais que la startup Vergence Labs a aussi conçu des lunettes intégrant une mini caméra. Baptisées Epiphany Eyewear, elles offrent une capacité de 8 Go à 32 Go de stockage selon les versions et un bouton dissimulé dans une des branches. Grâce à un port extérieur, les vidéos peuvent être transférées sur un PC pour les partager sur le web ou même streamer en direct ce que vous voyez. Les lunettes connectées Epiphany sont équipées d’une batterie lithium offrant une autonomie de près de 2 jours selon son fabricant.
Epiphany_Eyewear-1

Présentation d’Epiphany Eyewear :

On doit cette paire de lunettes connectées au Designer David Meisenholder, connu pour avoir développé les lunettes vidéo GL20 de Lady Gaga lors d’une de ses sorties publiques. Ici, il livre un design bien éloigné des Google Glass et plus inspiré d’une des références du style de ces dernières années : le modèle Wayfarer de Ray-Ban.
Erick Miller, co-fondateur de la startup Vergence a expliqué que sa société fabrique une paire de lunettes connectées aux performances incroyables mais que ses utilisateurs n’avaient pas pour autant à sacrifier leur look ou leur sécurité, critique destinée aux Google Glass et aux récents incidents survenus à leurs utilisateurs. En complément, lire les récits d’agressions de porteurs de Google Glass dans Mashable qui en a recensé 20 et sur France 24.
Epiphany_Eyewear_3
Et en effet, les utilisateurs des lunettes Epiphany Eyewear pourront la jouer plutôt incognito en raison d’un design discret et d’une monture plus conforme aux codes que nous connaissons. N’en déplaise aux partisans de l’anonymat en ville, Epiphany Eyewear permet de prendre des vidéos en haute-définition tout en profitant d’une belle paire de lunettes offrant jusqu’à 32 Go de stockage (existe aussi en version 8 et 16 Go). Les lunettes Epiphany intègrent des lentilles de haute qualité traitées à l’aide de plusieurs couches de protection contre les rayons ultraviolets, un revêtement antireflet ainsi qu’une option permettant de passer instantanément en mode “verres solaires“. Les utilisateurs pourront même régler le degré d’obscurcissement des verres pour s’adapter aux conditions d’ensoleillement.
Epiphany_Eyewear-2

Disponibilité et prix :

Les lunettes Epiphany Eyewear représentent le gadget ultime qui marie à la fois une esthétique impeccable et des fonctionnalités de haut niveau. La version 8 Go est désormais en rupture de stock suite à une phase de pré-commandes au prix de…299 dollars seulement ! (environ de 235€). La version 16 Go s’affiche à $399 et la version 32 Go à $499. Le réassort ne devrait plus tarder 😉

source : VentureBeat 

Partager
A propos de l'auteur

5 commentaires

  1. Quel titre putassier ! La comparaison aux GoogleGLass ne met pas en valeur votre expertise.
    L’article est bon, alors de grâce, arrêter ces titres piège à click qui donne au final la sensation d’avoir été dupé.

    • Greg, si vous me trouvez un bon titre, court et qui situe le produit dans son marché (dont les Google Glass représentent 85%) promis je le change 😉
      Nous sommes des passionnés, traduction : on se fout pas mal des clics, ils ne nous font pas manger 🙂

  2. “Epiphany EyeWear, les lunettes vidéo concurrentes des GoPro”. Car le marché est celui des “action cam” et ce n’est pas les seuls //www.pivothead.com/ par exemple.
    Attendons que Epiphany Eyewear sorte son module “Glance AR: Mobile Augmented Display” avant de parler de concurrence avec Google Glass (bien que ce dernier ne soit pas un périphérique de réalité augmentée, mais un HUD)
    Bonne gestion des commentaires Geoffray 😉

    • ah ah,
      c’est intéressant l’idée que des “lunettes connectées” ne sont considérées comme telles qu’avec la fonction RA,
      la miniaturisation et l’intégration à un format connu (les lunettes) + technologies de stockage et transmission ne suffisent pas d’après les retours vu sur facebook. C’est un sujet qui m’intéresse encore + que celui-ci 🙂