e-joint : Le néérlandais E-Njoint invente le premier pétard connecté

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Les fumeurs ont découvert les cigarettes électroniques, puis la e-cigarette connectée est apparue. Désormais, c’est au tour des amateurs de cannabis de bénéficier de l’innovation des objets connectés. La société néerlandaise E-Njoint annonce avoir inventé et mis-au-point le premier joint électronique au monde.

Il fallait bien que quelqu’un l’invente et le fait que ce soit une société néerlandaise qui l’invente n’est, au fond, pas si étonnant. Au fond, il fallait s’en douter :  après le large succès de l’e-cigarette, et la place prise par les e-cig connectées telles que Smokio ou Kosmo, la production d’e-joints était la prochaine étape pour satisfaire les fumeurs.
e-njoint-ejoint-1

Présentation de l’e-joint d’E-Njoint :

Le joint connecté n’est ni plus ni moins qu’une e-cigarette que l’on remplie de liquide contenant des extraits de cannabis.Oui mais non, c’est en réalité un peu plus complexe mais certains se sont lancés dans le pari fou de créer des objets connectés pour les consommateurs (nombreux) de cannabis. Pour l’instant, la première version du pétard connecté est jetable et ne contient ni THC, ni tabac, ni nicotine pour être à la fois inoffensive et conforme à la législation selon la société hollandaise. Le design est à l’avenant, le communiqué indique :

« Pour chaque bouffée aspirée par l’utilisateur, une petite feuille de cannabis verte s’allume à l’extrémité du e-joint et brille à travers le revêtement chromé. Il se décline en six arômes fruités. »

En l’état, le produit convient à tous les marchés et 10.000 de ces joints à saveurs de fruits sont produits quotidiennement par E-Njoint et envoyés à travers l’Europe. Il s’agit évidemment là d’une première étape qui prépare doucement mais sûrement le lancement de 2 autres versions du e-joint, qui pourront être fumés comme de véritables joints électroniques selon la société. Ceux-là auront peut-être un peu plus de mal à passer les douanes :

« L’E-Njoint Rechargeable pourra être rempli d’un cannabis sous forme liquide dont la composition est propre à chaque utilisateur et l’E-Njoint Vaporizer permettra de son côté de le fumer sous forme d’herbe ».

e-njoint-ejoint-2

Fonctionnement du e-joint :

La seconde version permettra aux amateurs de Weed d’utiliser l’e-joint “Vaporizer, qui leur permettra de fumer le produit sous forme d’herbe. L’usager pourra alors remplir son e-joint avec son propre cannabis liquide, ou d’herbes sèches, selon ses goûts et ses envies. Menno Contant, le PDG de la société E-Njoint, a fort à faire pour expliquer le positionnement de son produit, il explique à qui veut l’entendre que :

« Les Pays-Bas sont connus dans le monde entier pour leur attitude tolérante et libérale à l’égard des drogues douces. Le lancement de ce nouveau produit diffuse un message clair : tant que vous n’ennuyez ni n’agressez personne et restez dans les limites de la légalité, tout ira bien. »

e-njoint-ejoint-3La société de Menno Contant discute par ailleurs directement avec un fournisseur de cannabis à vocation médicale pour boucler la boucle… Vous pourrez utiliser votre fournisseur habituel cela dit 😉 En effet, E-Njoint n’a pas très intérêt à rester dans l’oeil du cyclone et cherche à rapidement acquérir l’expertise qui lui permettra de transformer ses produits en dispositifs de santé, au moins en apparence… Les pays où la consommation de cannabis sur prescription médicale ne sont pas nombreux mais constituent un vrai marché pour ce type de produits ; on pense notamment au scanner de cannabis MyDx ou à Niwa, l’armoire hydroponique connectée.

Disponibilité et prix :

Inutile de vous dire que l’utilisation d’un joint, même un joint connectée, est fortement déconseillé… Si ce pétard connecté voit le jour un jour, son utilisation en France devrait donc rester limitée car comme vous le savez, la consommation de cannabis est passible d’1 an d’emprisonnement et de 3 750 euros d’amende. Si vous êtes tenté par cette perspective, le site de E-Njoint mentionne un revendeur en France : Viktory Promotion situé 7 Bis Rue Rigault à Sens (89100).

sources : HuffingtonPost / Konbini

Partager

Un commentaire

Laisser un commentaire