Drust, le boitier connecté qui analyse les données de votre véhicule

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Le quantified-self commence désormais à s’étendre aux machines. Depuis quelques mois, nous constatons l’apparition de capteurs destinés à mieux comprendre son véhicule. Si les nouvelles voitures sont bardées de technologies, le parc actuel est principalement dépourvu de fonctions d’auto-analyse, ou même d’une simple connexion bluetooth… Un constat qu’entendent bien bousculer 3 anciens employés du constructeur français PSA Peugeot Citroën en fondant Drust, un capteur pour accéder et analyser les données mécaniques générées par le moteur de son véhicule. Drust permet à chacun de visualiser ces données sur l’écran de son smartphone.

boitier-drust-2

Nous vous avions déjà parlé de l’américain Automatic, du français Xee ou même de Mykio, il faudra désormais compter aussi avec Drust, une startup passée par l’accélérateur de startup parisien Le Camping (comme moi jadis). Drust devrait lancer une phase de financement participatif pour financer la commercialisation de son produit en 2015.

Présentation de Drust :

Drust surf clairement sur la vague du quantified self. Ce petit boitier se fixe au port OBD (on-board diagnostic) de votre véhicule avec pour objectif de vous inciter à une conduite plus douce (comprenez plus économe) en vous fournissant des informations de diagnostic du moteur, sur la route mais aussi en cas de panne avant de vous rendre au garage. C’est ce même port (obligatoire depuis 2000) qu’utilise votre garagiste pour effectuer les diagnostics de pannes du moteur. Comme lui, l’utilisateur peut aussi, grâce à Drust, consulter les données générées par son véhicule grâce à une simple application mobile installée sur son smartphone Android ou iOS. Michael Fernandez, directeur général de Drust, explique que :

« L’idée est de proposer un moyen ludique pour apprendre à adopter une conduite plus efficace et de manière ludique en cherchant à améliorer son score ».

Fonctionnement de Drust :

L’utilisateur reçoit une note évaluant la qualité de sa conduite pour chacun de ses trajets. Grâce aux conseils qu’il reçoit, il peut réaliser des progrès et afficher le montant économisé grâce à son éco-conduite, afin de s’encourager tout en réduisant son budget. Sur le modèle des bracelets connectés de quantified self, Drust permet aux automobilistes d’améliorer leurs performances de conduite en redonnant la possibilité aux automobilistes de consulter les diagnostics de leurs véhicules.

boitier-drust

Les fondateurs de Drust soulignent la possibilité de pouvoir consulter certains détails techniques lorsqu’une panne survient. Michael Fernandez explique que Drust contribue à renforcer la relation de confiance entre l’utilisateur et son garagiste :

“Le volet diagnostic de l’application permet d’obtenir des données qui étaient jusque-là uniquement accessibles aux professionnels de la réparation et de l’entretien automobile”.

Disponibilité et prix :

Si avec la vague des véhicules connectés, les outils de maintenance prédictive devraient se généraliser à moyen terme, Drust vise le marché vaste des véhicules de moins de 13 ans. Pour leurs propriétaires, un smartphone suffit pour profiter de fonctionnalités similaires à des voitures neuves. Selon l’équipe, qui prévoit de commercialiser son produit à partir du premier semestre 2015 à un prix encore non communiqué.

source : usine-digitale.fr

Partager
A propos de l'auteur

Un commentaire

  1. Guillaume Mottaz

    on

    Il existe aussi “Dash”qui fonctionne très bien. Ils n’éditent qu’une app iPhone et laisse à l’utilisateur le choix du module OBD II en wifi /bluetooth. L’app actuelle ne se trouve que sur le store US, pour une version internationale avec unités métriques, il faut leur demander la beta (qui fonctionne très bien)