60% des données d’objets connectés perdent de leur valeur juste après avoir été générées

Pinterest LinkedIn Tumblr +
Pour investir 3 milliards dans l’internet des objets, IBM a conduit de nombreuses études sur la valeur des données des objets connectés : la majorité perd rapidement sa valeur.
Classée parmi les 20 entreprises les plus influentes de l’internet des objets, la société américaine a annoncé récemment vouloir investir environ 3 milliards de dollars dans les objets connectés pour poursuivre sa croissance. IBM tente notamment d’imposer sa plateforme Cloud baptisée Bluemind et espère convaincre de nouveaux fabricants d’adopter sa technologie. Grâce à des partenariats tels que Weather Channel, IBM entend prouver que son Cloud est capable de gérer des millions de points de données en temps réel. IBM est également un des pionniers de l’internet des objets dans la ville. La Smart City représente des milliards d’euros d’investissement dans les prochaines années.
IBM-logo

Dans un récent communiqué, IBM indique aussi que sa connaissance du matériel, aussi bien de l’informatique que des capteurs, lui permettait de suivre précisément le trajet des données générées par les objets connectés. Avec sa plateforme IBM Analytics, le géant américain estime aussi que près de 90% des données générées par les smartphones, tablettes, véhicules ou accessoires connectés ne sont même pas analysées du tout et qu’environ 60% des données générées par les objets connectés perdent une grande partie de leur valeur juste après avoir été crées. Ce type de données serviraient en effet uniquement à prendre des décisions plus avisée sur linstant, dans le cadre de l’intelligence artificielle, et auraient bien moins d’intérêt à être stockées à long terme.

IBM_Blue_Gene_P_supercomputer

Afin d’aider les entreprises à prendre en main ces sujets, IBM a développée une offre de service mêlant des plateformes de services en ligne et des solutions techniques et logicielles comme l’IoT Cloud Platform ou l’IoT Ecosystem. Les partenariats illustrent ce savoir faire : celui avec The Weather Channel permet ainsi à la chaine météo de réaliser 26 milliards de prévisions par jour à travers la planète, basées sur près de 100.000 points de mesures éparpillés dans le monde.

Partager
A propos de l'auteur