Quelle est la différence entre une prise HDMI et Displayport ?

Pinterest LinkedIn +

HDMI et DisplayPort, ce sont désormais les deux connecteurs numériques principaux pour transporter des résolutions multiples. Cependant, quelles sont leurs différences ? Quels usages ont-ils ? Nous vous proposons un décryptage nécessaire sur ces deux formats.

Vous avez sans aucun doute déjà vu des ports HDMI ou DisplayPort. Peut-être pensez-vous d’ailleurs qu’il s’agit de la même chose. Dans certains cas ils sont en effet interchangeables, mais ce n’est pas une situation universelle. Différents physiquement, ils ont aussi des usages différents et plusieurs aspects qui leur sont spécifiques. Vous voulez utiliser les deux pour diffuser vos vidéos ou vos sons ? C’est possible à condition de bien vous y prendre. On vous explique quel port choisir pour connecter votre hardware.

HDMI Vs DisplayPort différences

D’où viennent le HDMI et le DisplayPort ?

Histoire du HDMI

Pour comprendre d’où l’on vient dans ce dossier, il est nécessaire de remonter un peu le temps. Le plus vieux de ces deux connecteurs est le HDMI. Un acronyme qui sert à désigner le « High Définition Multimedia Interface ». Né en 2002 dans sa version 1.0, il a connu des évolutions sensibles au fil des années. Nous en sommes désormais à la version HDMI 2.0B. Plusieurs fabricants ont travaillé de concert à sa fabrication : Hitachi, Panasonic, Philips, Silicon Image, Sony et Toshiba. Il ne s’agit pas d’un format libre, les fabricants qui souhaitent désormais y avoir recours ont besoin de posséder une licence d’utilisation. Concrètement, il a été imaginé pour remplacer les formats Péritel et YUV dans le domaine audiovisuel. On en trouve aussi bien sur les télévisions que sur nos ordinateurs.

Histoire du DisplayPort

Le second format dont nous souhaitons vous parler ici est le DisplayPort. Il a été mis au point en 2006 par le consortium Video Electronics Standard Association (VESA). Parmi les premiers détenteurs d’origine de cette technologie, on trouve Hitachi Maxell, Koninklijke Philips, Silicon Image et Sony Corporation. Nous en sommes désormais à la version DisplayPort 1.4 qui est en vigueur depuis 2017. Principalement pensé pour le secteur informatique, il remplace notamment les connecteurs VGA et DVI. Si le HDMI a été plus populaire dans les usages initiaux, c’est Lenovo qui lui a vraiment donné un coup de projecteur, tout comme Apple. La marque à la pomme a intégré le format « mini-Display Port » à ses produits et il fait désormais (depuis 2013) partie de la connectique ThunderBolt. Il se présente depuis 2016 à travers la connectique USB-type C compatible ThunderBolt 3.

Comment fonctionne le HDMI ?

Un port HDMI utilise la technologie TMDS (Transition Minimized Differential Signaling) pour transmettre des données en série à haute vitesse. La broche peut délivrer 5V à la source quand il est nécessaire d’initier la liaison. Le HDMI peut gérer sans souci un seul flux de vidéo et son, c’est donc idéal si vous voulez connecter un écran à votre ordinateur.

Plusieurs types de câbles HDMI

Il existe quatre types de câbles HDMI composés de 19 broches cinq même si on compte la version HDMI 2.1 qui est plus récente. Cette variété correspond bien sûr à différents modèles. Mais sur les plus vieux câbles, il n’y a pas forcément l’indication sur l’usage : standard, standard avec ethernet, haut débit… Si vous ne prenez pas le bon câble, alors vous pouvez être confrontés à des problèmes de synchronisation. Ce n’est pas dangereux pour vos équipements, mais pour la qualité de l’usage. À noter que tous les câbles sont compatibles avec la norme 1.0, mais les plus anciens ne le sont pas avec la HDMI 2.0.

Comment fonctionne le DisplayPort ?

Le DisplayPort utilise le LVDS (Low Voltage Differential Signaling) aussi nommé transmission différentielle basse tension. La broche peut délivrer 3,3 V côté source pour initier une liaison si nécessaire. Si vous souhaitez utiliser plusieurs moniteurs, c’est celui-ci qu’il faudra choisir. Il peut prendre en charge jusqu’à quatre moniteurs avec une résolution de 1920×1200.

Un seul type de câble DisplayPort

À la différence du HDMI, le câble DisplayPort n’a qu’une seule norme. Il ne sert qu’à transporter l’image et le son, jamais l’Ethernet. On parle ici de ports de 20 broches, que l’on trouve souvent à l’arrière des écrans. Pour ce qui est d’un ordinateur, on aura en revanche plus souvent recours au mini DisplayPort. Dès le début, la norme était prévue pour des débits supérieurs à 10 Gbps, on trouve donc moins de problèmes de compatibilité.

HDMI 1.0 au 2.1 : les différentes évolutions des versions

Câble HDMI 2.1

Le HDMI première génération

Fin 2002, sortait le HDMI 1.0. Cette première version proposait de transmettre, en numérique, l’image sans compression et le son avec compression en une seule connexion. Sa spécification Vidéo est basée sur DVI 1.0. 480i/p, 576i/p, 720p, 1080i. Audio : Dolby Digital, DD EX, DTS, DTS ES, DTS 96/24, PCM 192/24 7.1. De nombreuses améliorations ont ensuite été apportées à la version 1 jusqu’à la version HDMI 1.4a notamment pour s’adapter à de nouvelles technologies développées dans l’audio-visuel.

HDMI 2.0 : la révolution du 4K à 60 Hz

C’est en 2013 que le HDMI 2.0 est sorti. Cette version a été notamment pensée pour la 4K à 60 images par seconde. Deux versions légèrement améliorées ont été ensuite lancées, la 2.0a et la 2.0b.

HDMI 2.1 : une bande passante à 48 Gbits/s

Enfin, en 2017, le HDMI 2.1 est officialisé. Cette version propose une bande passante élargie à 48 Gbits/s permettant ainsi une prise en charge de la 4K à 120 Hz ou de la 8K à 60 Hz et de pouvoir afficher de la 10K.

DisplayPort 1.0 à 1.4 : les améliorations des versions

Câble DisplayPort 1.4

DisplayPort 1.0 : la première génération

C’est en 2006 qu’elle a vu le jour et a notamment été pensé davantage pour l’informatique que l’audio-visuel. C’est d’abord la marque Lenovo qui l’a popularisé.

DisplayPort 1.2 : l’arrivée de la 4 K à 60 Hz

En 2009 sort la version HDMI 1.2 qui permet notamment l’utilisation de la 4K à 60 images par seconde. D’autres améliorations sont aussi ajoutées.

DisplayPort 1.3 : prise en charge de la 3D

En 2014 sort la version HDMI 1.3 qui permet, entre autres, la 4K à 120 images par seconde et une prise en charge de la 3D sur des dalles à très haute définition.

DisplayPort 1.4 : arrivée de la 8K

C’est en 2017 qu’est sorti le DisplayPort 1.4. Cette nouvelle génération propose notamment de gérer une définition 8K à 30 i/s HDR « Deep color », ou du 4K à 120 i/s HDR « Deep color ».

Le mini DisplayPort : la miniaturisation pour Apple et les ordinateurs portables

Annoncé en 2008 par Apple, le mini DisplayPort est une version miniaturisée du port DisplayPort. En 2013, la marque à la pomme installe cette interface sur ses nouveaux appareils. D’autres constructeurs vont aussi utiliser cette connectique pour les ordinateurs portables. Cependant, depuis 2016, le mini DisplayPort est progressivement remplacé par le USB Type-C.

Le mini HDMI type-C et micro HDMI Type-D

À l’instar du DisplayPort, le HDMI a aussi connu la miniaturisation notamment pour les ordinateurs portables, tablettes et smartphones. Le mini HDMI Type-C et le micro HDMI Type-D proposent les mêmes fonctions que son grand frère de Type-A mais dans une version plus petite voir beaucoup plus petite pour la micro.

Quels usages pour le HDMI et le DisplayPort ?

Si on se réfère concrètement aux usages actuels, le DisplayPort n’est plus utilisé que de façon très marginale. Il sert surtout pour les stations de travail professionnelles. Au contraire, le HDMI, qui était initialement pensé pour le grand public est désormais utilisé de façon croissante en environnement professionnel. Mais, surtout, il n’est pas rare de voir désormais les deux technologies usées de concert. Puisque les deux formats sont encore présents sur certains ordinateurs, les salles de réunions ont par exemple besoin de proposer les deux types de connecteurs.

Le HDMI et le DisplayPort sont-ils compatibles ?

Vous l’avez sans doute compris, les deux systèmes sont très similaires. Le problème ? Ils sont loin d’être aussi compatibles. Plusieurs scénarios se présentent et il est important d’en connaître le détail :

DisplayPort vers HDMI : aucun souci, avec un câble équipé d’une prise DP et HDMI. Il transformera les 3,3 V en 5 V et bascule le DisplayPort vers la compatibilité nécessaire. Attention, vous ne pouvez toutefois pas utiliser ce câble dans l’autre sens.

HDMI vers DisplayPort : le vrai problème se trouve ici. Il n’existe pas de câble permettant de faire la liaison dans ce sens. Pourquoi ? Ils sont absolument incompatibles. On ne peut pas passer de TMDS vers LVDS. Il faudra passer par une interface de conversion, qui pourra passer des 5V au 3,3.

Rassurez-vous, une solution plus simple existe. Il faut utiliser un encodeur AV-over-IP DisplayPort. Celui-ci peut convertir le signal en un flux vidéo qui sera indépendant de tout format physique. Une très bonne nouvelle si vous n’avez pas ‘autre alternative.

Pour rappel, ces connecteurs viennent remplacer les précédentes générations analogiques. SI vous souhaitez avoir recours à ces dernières, il faudra utiliser un adaptateur pour permettre la compatibilité.

HDMI Vs DisplayPort histoire

Carte graphique et gaming : les différents ports existants

Les cartes graphiques, selon leur génération et leurs spécifications, peuvent proposer différents ports pour la vidéo et/ou la vidéo et le son.

  • Certaines proposent encore le VGA (Video Graphics Array), un ancien système de transmission analogique utilisé depuis très longtemps notamment avec les anciens moniteurs à tube cathodique. Cette connectique tombe cependant en désuétude et devrait disparaître.
  • Le DVI (Digital Visual Interface), qui a pris la suite du VGA, propose soit une transmission numérique sans distorsion ni perte soit encore une transmission polyvalente permettant autant la transmission analogique que numérique.
  • Le HDMI est désormais plus utilisé notamment pour sa capacité à transmettre l’image et le son à la différence des deux standards précédents. Plusieurs normes existent selon le type de définition maximale pouvant être transmise et la fréquence maximale.
  • Le DisplayPort est souvent la solution préférée pour les cartes graphiques milieu et haut de gamme. Son utilisation est plus professionnelle que grand public.

HDMI Vs DisplayPort choisir entre les deux

DisplayPort vs HDMI : lequel choisir pour quels appareils ?

Si vous êtes sur ce guide, c’est sans doute l’une des questions que vous vous posez. Si vous hésitez entre deux équipements, l’un muni d’un port HDMI et l’autre d’un DisplayPort, lequel faut-il choisir ? La question que vous devez vous poser est vraiment celle des usages. Il faut déterminer lequel vous sera le plus à même de vous être utile au quotidien.

DisplayPort mieux que HDMI pourtant…

A l’heure actuelle, le DisplayPort semble sans aucun doute le moins indispensable des deux. Mais, si vous voulez par exemple avoir du matériel pour le gaming, ayez à l’esprit que c’est le standard le plus courant pour les meilleurs moniteurs et cartes graphiques du marché, tout comme pour les PC tout-en-un. C’est aussi recommandé pour la technologie G-Sync, si vous utilisez un GPU Nvidia. À noter que FreeSync, l’équivalent pour ADM fonctionne de son côté avec HDMI. Le DisplayPort a aussi l’avantage de permettre un taux de compression (3 :1) presque sans perte qui est donc plus adapté à des tâches complexes d’affichage d’image et son. C’est plus pratique pour connecter plusieurs moniteurs sans perte de qualité. Le HDMI a de son côté surtout des usages liés aux téléviseurs.

Le HDMI pour un usage plus universel

En revanche, le HDMI est beaucoup plus avancé d’un point de vue de la bande-passante et de la prise en charge du HDR. Par ailleurs, le câble offre aussi la technologie Enhanced Audio Return Channel (eARC) qui envoie depuis le téléviseur des signaux sonores aux récepteurs. Le taux de rafraichissement rendu possible par le HDMI est aussi supérieur, pouvant aller de 75 Hz à 250 Hz.

N’oubliez pas de bien regarder les spécifications de votre matériel à l’heure de faire votre choix. La compatibilité n’est pas forcément systématique.

HDMI Vs DisplayPort évolution

Quel câble pour la prise en charge d’un écran à 144 Hz ?

Si vous avez acheté un nouveau moniteur 144 Hz, vous aurez également besoin d’un bon câble pour vous assurer d’obtenir la meilleure qualité vidéo possible. Les moniteurs 144 Hz disposent de plusieurs ports d’entrée tels que Display Port, Dual-link DVI et HDMI. Pour afficher du contenu 1080p à 144 Hz, vous pouvez utiliser un câble HDMI 1.4 ou un câble DisplayPort 1.2, qui offre une prise en charge native de 240 Hz à la résolution 1080p.

Quel est le futur du HDMI et Display Port ?

Dans les deux cas, on sent très fortement qu’une nouvelle révolution technologique est proche, et même déjà là dans certains usages.

Vers une nouvelle génération de HDMI…

Ainsi, le HDMI 2.0b qui est aujourd’hui très largement le standard d’utilisation s’apprête à laisser la place au HDMI 2.1. Celui-ci permet désormais de faire passer le débit de 18 Gbps à 48 Gbps. Or, c’est désormais nécessaire pour les écrans en 8 K à 120 Hz. Ce sera aussi bien entendu le cas pour les écrans en 10K.

… et du DisplayPort

Du côté du DisplayPort, la prochaine itération est elle aussi en marche. Il s’agira du 2.0 qui supplante le 1.4. Grâce à son débit de 80 Gpbs, il permet le passera de la 8K en HDR à 60 Hz. Si ces débits peuvent encore paraître exagérés pour la majorité des usages, ils vont, avec le temps, devenir une nécessité croissante.

Mais avantage cependant au DisplayPort

À noter que ces deux évolutions donnent l’avantage au DisplayPort qui va pouvoir préserver l’espace colorimétrique et la qualité de l’échantillonnage. À terme, on pourrait donc faire face à une nouvelle évolution radicale du marché. Précision utile, les deux formats, après ces évolutions, restent toujours incompatibles en échange direct. Mais il est possible, grâce à l’USB-C des PC et au Thunderbolt 3 d’Apple de les faire bénéficier du même débit.

Partager
A propos de l'auteur

Journaliste passionné de nouvelles technologies et d'innovations. Je pense que ces technologies naissantes ont un devenir énorme et pourraient révolutionner le monde dans les années à venir. Le champ des possibles est incroyable et reste à découvrir.