19% des développeurs mondiaux travaillent pour l'internet des objets !

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Selon une récente étude d’Evans Data Corp.,19% des développeurs dans le monde travaillent sur des projets matériels ou logiciels liés à l’Internet des objets et près de 44% prévoient de le faire dans le futur.

Selon les résultats d’une récente étude du cabinet américain Evans Data Corp. il y aurait en effet environ 1 développeur sur 5 dans le monde qui –ils seraient 19 millions au total, dont 8,7 millions dans les applications mobilestravaillerait actuellement au développement d’applications pour les objets connectés. Et ce nombre progresse (seulement) de 2% depuis 2014. D’autre part, environ 44% des développeurs interrogés dans le cadre de cette étude se déclarent intéressés de travailler sur des développements centrés sur l’internet des objets au cours des prochains mois.

developpeurs-code-informatique-objets-connectes

Une précédente étude du cabinet ABI Research estimait quant à elle qu’un peu plus de 3 millions de développeurs travailleraient dans un domaine en relation avec les objets connectés d’ici à 2019 (environ 10% de la population de développeurs à l’échelle mondiale).

Nombreux débouchés pour les développeurs

Cette année, l’IoT DevCon 2015 –organisée les 6 et 7 mai prochains à Santa Clara– devrait accueillir 30% de visiteurs en plus selon ComputerWorld. Par ailleurs, les nombreux consortiums comme l’Open Automotive Alliance, Thread, LoRa Alliance (etc.) poussent l’émergence de standards visant à garantir la connectivité sécurisée et l’interopérabilité des milliards d’appareils connectés en 2020.

hackers-objetsconnectes-entreprises

L’Open Internet Consortium vient par exemple d’annoncer la disponibilité de son framework, baptisé IoTivity. IoTivity devrait permettre de simplifier la façon dont les objets connectés communiquent entre eux, même entre différents fabricants. Cette interopérabilité devrait, elle aussi, offrir de nombreux débouchés pour les millions de développeurs qui s’intéressent aux objets connectés et au machine-to-machine. Cependant, Alfonso Velosa, Directeur de recherche IoT chez Gartner, estime qu’aucune plateforme ne devrait s’imposer avant 2018 car le paysage technique est bien trop hétérogène. Entre Google et Apple, on ne sait toujours pas qui remportera la timballe dans les voitures connectés ou même le Smart Home.

Via / images : 12

Partager
A propos de l'auteur