Dépister le Sida en 15 minutes avec son smartphone est désormais possible !

Pinterest LinkedIn Tumblr +

 Des chercheurs de l’Université de Columbia ont développé un accessoire smartphone permettant de dépister le VIH et la Syphilis en 15 minutes seulement.

Grâce à la multiplication des capteurs et objets connectés, l’avènement de la santé connectée permet à tout en chacun de pouvoir, grâce aux données émises, analyser leur santé en utilisant l’intelligence de leurs smartphones. C’est précisément le principe suivi par Samuel Sia, professeur à l’Université de Columbia à New York et principal auteur de cette invention :

Nos travaux montrent qu’une analyse complète de laboratoire peut être effectuée par un accessoire de smartphone

L’appareil miniature réussit à reproduire les fonctions mécaniques, électroniques et optiques d’un système d’analyse de laboratoire permettant de dépister le VIH et la Syphilis en 15 minutes et, selon les chercheurs, avec une grande fiabilité.

sida-accessoire

L’appareil a déjà été testé auprès d’une centaine de patients au Rwanda dans le cadre d’une campagne de prévention de transmission SIDA mère-enfant. Ce système, peu cher et utilisant peu d’électricité (utilise l’énergie du Smartphone), peut trouver toute son efficacité dans certains pays en voie de développement où l’accès à l’électricité et au soin n’est pas aisé.

Fonctionnement

sida-fonctionnement1
sida-fonctionnement2

Le principe de fonctionnement de l’accessoire est assez simple. Ce dernier permet d’abord de prélever une goutte de sang de l’individu. Grâce à ses détecteurs internes, il recueille par suite des données sur la goutte de sang prélevée. Branché au smartphone de l’utilisateur, l’accessoire transmet les données brutes à une application qui les analyse avant de donner son verdict. Découvrez les étapes nécessaires au fonctionnement de l’appareil au travers d’une vidéo :

Prix et disponibilité

Nous ne savons pas encore à combien l’accessoire sera commercialisé. On sait qu’il peut être fabriqué à un coût usine de 30 euros, soit nettement moins que les 16.000 euros de l’équipement équivalent, selon les chercheurs.

source : Belga / image : Tassaneewan Laksanasopin

Partager
A propos de l'auteur