Couverts intelligents : Test des produits Slow Control

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Il est des innovations qui peuvent sembler fantaisistes au premier abord, et qui révèlent un potentiel insoupçonné dès leur première utilisation (à ce titre, vous attend ici un top des meilleures innovations de cuisine !). Voyons voir si c’est le cas des couverts intelligents Slow Control, pour lesquels nous avons laissé libre cours à notre curiosité…

Remplir n’est pas nourrir !

Il va sans dire qu’une bonne santé passe par ce que l’on ingère ; l’invention de couverts intelligents (ou “fourchette connectée” pour les précédentes versions) a la vertu de nous interroger sur comment on l’ingère. L’éducation laisse toujours passer de mauvaises habitudes : “Dépêche-toi de finir ton assiette…”, “Remplis ta fourchette pendant que tu mâches, ça ira plus vite !” sont des phrases qui ont conduit certains d’entre nous à manger rapidement. Pourtant, il est largement démontré que manger lentement favorise la mastication et la salivation, sans quoi le processus de digestion sera mal engagé, ce qui peut amener à des effets nocifs sur l’organisme. En effet, comment le corps peut-il trier les nutriments et les déchets sur des aliments mal décomposés ? Se gaver, c’est donc moins bien se nourrir pour un peu mieux s’empoisonner. 

Des couverts intelligents en connexion avec le cerveau

On ne perd pas ses mauvaises habitudes : on en crée de meilleures à la place. Or, reconditionner son cerveau ne se fait pas en un jour. Comme en musique, il faut répéter longtemps jusqu’à obtention d’un automatisme, et la volonté ne suffit pas toujours pour y parvenir.  Les couverts de la marque française Slow Control ont été conçus pour faciliter cette transition, et augmenter les chances d’avoir des résultats concluants. Le principe est simple : une fourchette/cuillère équipée d’une led et de capteurs, programmée pour vibrer dès qu’elle rencontre votre bouche à une fréquence trop élevée. Voici donc un aperçu de ce tuteur de rééducation nutritionnelle.

Fiche Produit du pack premium Slow Control 

  • Fourchette intelligente ( = tête de fourchette + manche en inox + clé électronique + pile équipée)
  • Couteau isolé assorti
  • Cuillère intelligente (= tête de cuillère + manche en inox + clé électronique + pile équipée)
  • Pochon de transport en tissu
  • Guide d’utilisation

 

Unboxing des couverts intelligents Slow Control 

Unboxin-couverts-intelligents

En premier lieu, soulignons que livrer les couverts Slow Control avec leur pochon de transport est une idée qui entre en parfaite adéquation avec le concept. Pouvoir les emporter partout est quand même une condition sine qua non pour mener l’expérience jusqu’au bout. C’est donc un vrai confort de ne pas avoir à chercher un moyen de les protéger.

couverts-connectés-assemblage

Le design est sobre : par défaut, la clé électronique est noire, mais vous pouvez la commander en blanc ou en taupe. Le manche et la tête de chaque couvert se désolidarisent assez facilement, pour peu que l’on tire dessus avec une bonne prise. Cette opération sert au lavage : seule la tête des couverts passe au lave-vaisselle. Ce léger inconvénient se justifie par la présence du système électronique, alimenté par une pile déjà incluse. Un petit bouton muni d’une led se situe à l’extrémité basse des deux clés. Il a trois fonctions : 

  • allumer les couverts (qui ne s’éteignent qu’après trois minutes d’inactivité)
  • indiquer le moment de savourer la prochaine bouchée (signal vert : permission d’entrer en bouche, signal rouge :  patience, mâchez !)
  • régler le temps de latence entre deux fourchetées et activer/désactiver le signal visuel pour ne se fier qu’aux vibrations (si vous aimez jouer en mode difficile)

 

Utilisation et impressions sur les couverts intelligents

couverts-intelligents-table

Mode d’emploi 

Mieux vaut commencer par bien consulter la notice, ou vous mettrez un peu de temps à vous familiariser avec le produit, bien que son fonctionnement paraisse simple. Le guide est très complet, dont les couleurs, la typo et les schémas le rendent facile à lire. Ses trois sections intitulées “Mon Corps”, “Mon Programme” et “Ma Fourchette” contiennent des informations utiles pour mieux appréhender cette nouvelle manière de vous nourrir. Mais passons à la pratique !

Test et avis sur les couverts intelligents Slow Control

Combien coûte une fourchette intelligente ?

La boutique de Slow Control propose trois packs :

  • “Découverte” à 39,99 € : couteau + fourchette
  • “Plus Découverte” à 45,99 € : couteau + fourchette + tête de cuillère
  • “Premium” à 69,99 € :  les trois couverts entiers + un pochon
  • Bonus : la clé électronique (26 €), la cuillère entière (35 €) et le pochon (4€) peuvent être vendus séparément.

 

Première approche et caractéristiques

Étant le stéréotype du mangeur rapide, j’étais le cobaye parfait. Au début, je guettais beaucoup la led, par peur de me faire réprimander par ma fourchette. Très vite, on s’habitue à cette présence qui pourrait sembler intrusive au premier abord : la vibration n’est ni douloureuse ni bruyante. En revanche elle peut paraître injuste en cas de fausse détection, ce qui a de grandes chances de se produire au moins une fois. En effet, vous sentirez une vibration si votre ustensile entre directement ou indirectement en contact avec votre seconde main, lorsque vous : 

  • touchez les dents de la fourchette avec un morceau de pain (celui dont vous vous servez pour pousser vos aliments)
  • tenez votre assiette, bol ou autre récipient et que celui-ci n’est pas isolé (ça m’arrive assez souvent)
  • utilisez un autre couteau que celui du pack

 

Est-ce que ça ma(r)che ?

J’aurais pu avaler mes aliments aussi vite que d’habitude en attendant simplement le signal vert pour réitérer l’opération. À la place, je me suis mis à mastiquer plus longtemps. Ce n’est pas tout : désormais, je pose ma fourchette/cuillère après chaque bouchée, et je me concentre sur l’intérieur de ma bouche. De gourmand, on passe à gastronome ! Mieux : lorsque je n’ai pas besoin de couverts, je ralentis spontanément la cadence. Moi qui finissais une assiette en cinq minutes chrono, j’ai triplé le temps moyen de mes repas, avec une impression de satiété complète ! On pourra objecter qu’il suffirait de compter dans sa tête ou de reposer ses couverts  entre deux bouchées, même s’ils sont banals. La première option est trop fastidieuse et vous risquez d’abandonner. La seconde est justement un réflexe auquel vous habituent les couverts intelligents Slow Control.

Les axes d’amélioration

  • Il devient frustrant de manger du yaourt ou des compotes, qui appellent moins à la mastication et qu’on avale souvent à la première seconde. Dès lors, les 9 secondes de patience s’alourdissent d’un seul coup…
  • Personnellement, je tombe sur beaucoup de récipients non isolés, qui font réagir la fourchette/cuillère dès que je les saisis avec mon autre main (assiettes, pots…).
  • Pour certains aliments, les dimensions des couverts ne permettent que de petites bouchées (pour des petits pois par exemple). On aurait bien envie de compléter avec un autre composant de l’assiette, mais ce serait s’exposer à la petite sanction pavlovienne…

 

Usage à moyen/long terme 

Les couverts sont designés pour être relativement discrets. Même la vibration s’entend assez peu. Si toutefois vous étiez amené à parler de votre démarche, c’est l’occasion de discuter ensemble de valeurs importantes. Il est vrai que l’alimentation est un sujet sensible, mais sans jouer les donneurs de leçon, vous pouvez vous faire l’ambassadeur d’un nouveau mode de vie à bâtir en tant qu’homme connecté !

Vos questions sur les couverts intelligents Slow Control

🔋 Quelle est l’autonomie des couverts intelligents ?

Environ 3 mois, à raison de deux repas par jour. Une fourchette/cuillère est équipée d’une pile AAAA, laquelle disponible sur le site de Slow Control et dans les supermarchés. 

🕰️ Comment choisir le rythme de l’alarme ?

Par défaut, l’alarme est réglée sur dix secondes. C’est déjà une excellente base pour toute personne qui souhaite améliorer sa façon de manger.

Si vous êtes mangeur rapide compulsif, vous pouvez sans problème commencer par régler votre fourchette/cuillère à 5 secondes, puis augmenter les délais au fur et à mesure des semaines.

Si vous êtes devenu à l’aise avec 10 secondes, vous pouvez aller plus loin, et pousser à 15, 20 ou 30 secondes. Vous mastiquerez d’autant plus et approfondirez votre rapport à la nourriture.

🦷 Avec les vibrations, j’ai peur pour mes dents !

Pas de panique : la vibration est légère, elle est localisée dans le manche et se déclenche une seconde après le contact, au moment où votre fourchette a certainement déjà quitté votre bouche..

👧 Est-ce que mes enfants peuvent utiliser des couverts intelligents ?

Oui, à partir de six ans. Ils sont souvent amusés par le système de led, et se prêtent au jeu plus sérieusement même que les adultes ! Une bonne manière d’apprendre quelque chose ensemble, en somme.

Puis-je utiliser mes couverts Slow Control de manière épisodique ?

Assurément ! Chaque repas consommé lentement sera un plus pour vos bonnes habitudes et votre santé.

8.6 Belle découverte

Dans l'ensemble, le produit est au point. Dès la première utilisation, il vous donne le tempo. On est rassasié avec moins de nourriture. L'extinction automatique permet de ne pas user bêtement la pile en oubliant sa fourchette dans la cuisine. Le système de réglage est ingénieux, grâce auquel vous pourrez ajuster la difficulté (entre 5 et 30 secondes par bouchée). Que l'on soit en bonne ou mauvaise santé, se rééduquer à manger moins vite sera toujours bénéfique. À ce titre, ces couverts tuteurs ont pour objectif que vous mangiez lentement sans assistance ; quand vous vous sentirez autonome, il n'y aura plus qu'à les offrir à quelqu'un de votre entourage !

  • Prise en main 7.5
  • Guide d'utilisation 10
  • Autonomie 8
  • Design 9
Partager
A propos de l'auteur

Issu d'une formation littéraire, j'aime observer l'environnement et ses transformations. À ce titre, je pense qu'il est bon de se frotter à la technologie afin d'en maîtriser les impacts sur notre décor de vie. Mettre un pied dans le progrès, n'est-ce pas en saisir le gouvernail ?