[Test] Cookoo Watch, une montre pour rester connecté

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Les montres connectées sont annoncées comme le nouveau segment d’accessoires tendances de l’année 2013. Vous avez sans doute entendu parler de la Pebble, mais on parle aussi d’une montre connectée produite directement par Apple (l’iWatch) ou Samsung. De petits constructeurs se sont aussi lancés le défi de concevoir des montres connectées révolutionnaires. Voici le compte-rendu de mon test de la Cookoo Watch, l’une d’elle. Cookoo Watch est une montre connectée d’aspect identique à une montre sportive classique. Mais le fond de son cadran cache en fait un affichage LCD permettant de fournir à l’utilisateur un relai des notifications de son smartphone en cas d’appel manqué ou de SMS reçu par exemple. Elle vibre ou sonne pour vous prévenir d’une interaction avec ce dernier.

Lire en complément : iWatch, bientôt une montre connectée designed by Apple

COOKOOwatch_blue_frontLes montres connectées : la nouvelle mode ?

Fort est de constater que, même si c’est encore une relative vue de l’esprit, le segment des montres intelligentes (les “smart-watches” en anglais) compte déjà de nombreuses tentatives plus ou moins fructueuses. Elles s’appellent I’m Watch, Galaxy Watch, VEABuddy, Xperia Watch, ou Pebble (le plus gros succès de l’histoire de Kickstarter : 10 millions de dollars levés via 70.000 pré-commandes)…. et désormais la Cookoo Watch !

Lire aussi : Galaxy Watch, la montre connectée de Samsung ?

Les fonctions de Cookoo Watch :

La montre est jolie, elle affiche les notifications dans son cadran mais reste discrète, surtout si vous activez sa fonction vibration plutôt que le bip classique. Elle possède un rétro-éclairage, et un bouton multi-fonctions qui sert à déclencher l’appareil photo du téléphone à distance, ou qui permet (en fonction de la longueur de l’appui) de déclencher 3 types de fonctions :

  • Faire sonner son smartphone si je l’ai égaré
  • Publier un Check-in sur Facebook
  • Déposer une repère sur la carte pour baliser un parcours (en ballade par exemple, pour suivre sont itinéraire après coup)

cookoo-watch-cadran-2A noter que Cookoo propose aussi un SDK aux développeurs qui permet d’ajouter des fonctionnalités à la montre. Il existe aussi une application pour iPhone et Android.
Nota : Attention, vous devez posséder une version récente d’iPhone pour que la Cookoo Watch puisse s’y pairer sans soucis : iPhone 4S ou iPhone 5. Moi même, avec mon iPhone 4 sous iOS 6.1 j’en ai fait l’amère expérience 🙁

Caractéristiques Techniques de Cookoo Watch :

Spécifications :

  • Affichage analogique pour l’heure
  • Affichage digital pour les notifications
  • épaisseur du boitier : 16,3 mm

Connectivité :

  • Bluetooth® 4.0 Smart / Low Energy

Matériaux :

  • Boitier en plastique,
  • Bracelet en silicone,
  • Verre minéral

Garantie :

  • Garantie 1 an

Etanchéité :

  • Oui, 5 mètres
  • Homologuée : 5 ATM

Compatibilité :

Cookoo Watch est disponible avec les modèles équipés du Bluetooth SMART READY comme l’iPhone 5, l’iPhone 4S, l’iPad mini et les iPads (3ème et 4ème génération), l’iPod touch (5ème génération et au delà) sous iOS 6 ou iOS 5 exclusivement.

Coloris :

La Cookoo Watch est disponible en Bleu, Rose, Blanc, Argenté et Noir

Dimensions :

cookoo-watch-dimensions
dimensions-cookoo-watch

Mes impressions :

cookoo-watch-directionsHonnêtement, je n’ai pas vraiment apprécié ma semaine passée avec cette montre à mon poignet. J’ai trouvé que je passais plus de temps à la connecter, vérifier qu’elle est connecté, la re-connecter, etc. En fait j’ai perdu plus de temps que ce que j’en consacre habituellement aux notifications sur l’écran de mon iPhone. Et au final, j’ai réalisé que cette montre me privait de l’essentiel… je m’explique.
Un look de montre de tous les jours : Je pensais vraiment adopter cette montre définitivement, elle n’a pas le look d’un gadget pour adolescent et donc j’espérai pouvoir la porter en permanence, surtout qu’elle ne doit pas être rechargée tous les soirs, comme certaines autres montres connectées. Mais ce que je lui reproche principalement c’est sa fiabilité : la mauvaise connexion avec mon iPad Mini (en WiFi pourtant) était vraiment énervante. Et la re-connexion ne marche pas si bien que ça elle non plus.

COOKOOwatch_blue_sideL’application iOS  : (pas dispo pour iPad) Elle est vraiment désagréable à utiliser de mon point de vue, elle gagnerait à contenir plus d’indications, là on est livré à nous même avec des fonctions pas toujours utiles (les fonctions “démo” sont facilement accessibles mais les réglages de notifications sont planqués).
Le problème de fond : Au delà de toutes ces imperfections qui peuvent aisément être résolues par des updates logicielles, ce qui m’a vraiment dérangé au final : c’est de ne pas pouvoir consulter la nature des notifications. Je reçois environ 400 emails par jours, ce dont j’ai besoin c’est de pouvoir éliminer rapidement les indésirables. Or là ma montre bip à tout va mais sans savoir si c’est important ou pas, dans le doute, je dégaine mon téléphone à chaque fois, exactement comme je le ferais sans la montre…
Les photos de mon test :

 
[columns_wrapper][twocolumns class=”aq-first”][icons icon_name=”icon-thumbs-up” icon_size=”14px”] Le look de la montre et du packaging
[icons icon_name=”icon-thumbs-up” icon_size=”14px”] L’autonomie énorme (1 an)
[icons icon_name=”icon-thumbs-up” icon_size=”14px”] Le concept et l’idée générale du produit[/twocolumns][twocolumns class=”omega”][icons icon_name=”icon-thumbs-down” icon_size=”14px”] La connexion bluetooth peu fiable
[icons icon_name=”icon-thumbs-down” icon_size=”14px”] La notice très succinte
[icons icon_name=”icon-thumbs-down” icon_size=”14px”] Pas de prise en compte de Twitter ou des app tierces (Gmail, Foursquare, etc)[/twocolumns][/columns_wrapper]

Conclusion :

Je trouve que c’est une montre sympa, esthétique, agréable à porter et avec un concept vraiment différent des autres. En somme, une bonne montre, mais pas une bonne montre connectée, car trop limitée, notamment l’incapacité de consulter la vraie nature des notifications m’a profondément gênée. Dommage 🙁

Partager
A propos de l'auteur