M2M

La Chine, première dans la course au déploiement de l'internet des objets

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Une croissance rapide du marché et des investissements gouvernementaux colossaux ont permis aux leaders chinois de conclure des partenariats industriels majeurs et de participer à la définition de spécifications communes à tous les acteurs de l’internet des objets. Désormais la Chine est en position idéale.

A l’occasion du Mobile World Congress Shanghai, l’édition asiatique du congrès mondial dédié à la connectivité mobile, la GSMA a publié un nouveau rapport intitulé “Comment la Chine fait progresser l’Internet des objets” (lire ici). Celui-ci souligne le leadership de la Chine dans le domaine du M2M, et relève que l’empire du milieu est à la fois le plus vaste marché mondial et désormais le chef de file mondial du déploiement de l’Internet des objets.

iot-china-objetsconnectes-course

Par exemple, Machina Research prévoit que le nombre d’objets connectés fournissant des services au sein du secteur automobile va augmenter pour passer de 16 millions en 2015 à 67,8 milliards en 2020, puis à 130 milliards en 2024, faisant de la Chine le plus vaste marché de l’automobile connectée au monde après la Russie.

Rappelons que la Chine et la Russie ont également passé un accord de coopération pour développer une technologie concurrente du GPS américain.

Le Chine a doublé tout le monde

Dans la course qui oppose les géants mondiaux pour la domination de l’IoT mondial, la Chine a sans aucun doute remporté la palme de l’aide à ses entreprises nationales. En investissant près de 800 millions de dollars dans l’internet des objets, le gouvernement chinois a ainsi donné les moyens de leurs ambitions à ses fleurons nationaux.

china-connections-m2m

La Chine domine ainsi le monde des services M2M. Avec 74 millions de connexions M2M en 2014, la Chine représentait l’an dernier un tiers des volumes mondiaux. Selon GSMA, ce chiffre devrait croitre à une vitesse annuelle de +29% pour atteindre près de 340 millions de connexions M2M en 2020.

Les raisons de ce leadership

Selon le rapport de la GSMA (qui inclut des aperçus des principaux opérateurs mobiles du pays ainsi que d’experts du secteur), le déploiement ultra rapide du réseau M2M en Chine s’explique par la combinaison d’une économie en forte croissance, d’investissements gouvernementaux à long terme et de partenariats intersectoriels à l’échelle internationale, comme ce fut le cas entre Alibaba et Xiaomi pour démocratiser le paiement NFC dans les wearables. Les investissements privés sont également importants ; A lui seul, Xiaomi a investi 40 millions dans Misfit ainsi qu’iHealth, puis 200 millions dans Midea et plus de 500 millions dans Meizu.

china-iot-objetsconnectes

Dans le cadre du 12e plan quinquennal du pays, la Chine a concédé des financements additionnels en faveur de la recherche et développement de projets dans l’internet des objets. Le gouvernement central a choisi 202 villes, dont Beijing, Guangzhou, Hangzhou et Shanghai, pour piloter des projets de ville intelligente visant à collecter, stocker et analyser des informations liées aux transports, à l’électricité, à la sécurité publique et aux facteurs environnementaux.

Parallèlement, La taille de la Chine offre des économies d’échelle non disponibles dans d’autres pays, mais “c’est la stratégie gouvernementale ciblée, l’accent mis sur des spécifications communes ainsi que la collaboration intersectorielle qui ont permis le déploiement de l’internet des objets, offrant des bénéfices positifs aux entreprises et aux consommateurs”, selon Alex Sinclair, Directeur Technologique de GSMA.

 Via – images : 1, 2

Partager
A propos de l'auteur