Google Cardboard : un casque de réalité virtuelle, en carton et à $1 !

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Lors de sa conférence Google I/O destinée aux développeurs, Google a présenté un casque de réalité virtuelle inventé par David Coz, un ingénieur français. Ce concurrent d’Occulus Rift à monter soi-même ne coûte qu’un seul dollar !
Lors de la conférence Google I/O à la fin Juin 2014, Sundar Pichai, vice-président de Google, présente pour la première fois Cardboard, un masque de réalité virtuelle en… carton! Dans l’assistance incrédule, beaucoup croient à une blague… mais non, la boîte en carton est un des gadgets inattendus du géant de la recherche. En découvrant Cardboard, les 6000 développeurs présents à l’évènement qui se déroulait en Californie n’ont pas ri longtemps. Cardboard rivalise en effet avec des machines de haute-technologie, notamment l’Oculus Rift, le casque de réalité virtuelle financé via Kickstarter et racheté par Facebook.
google-cardboard-cnet-dot-com

Présentation de Cardboard :

Cardboard se présente sous forme d’une petite boîte cartonnée équipée de scratchs et de 2 lentilles à l’intérieur de laquelle on peut glisser son smartphone. Une fois installé ainsi et placé devant les yeux, l’utilisateur peut profiter d’une véritable expérience de réalité virtuelle similaire à celle de l’Oculus Rift, mais pour un seul petit dollar ! David Coz, l’inventeur de Cardboard (qui travaille depuis 3 ans au sein de l’Institut Culturel de Google à Paris), explique que l’initiative ne vise nullement à se moquer de l’Oculus Rift. Avec son ami Damien Henry, David Coz décide de créer leur propre outil de réalité virtuelle. et travaillent sur leur temps libre à l’élaboration d’un produit similaire à partir de carton. «On a réalisé qu’il ne nous fallait pas grand chose, seulement un écran et deux lentilles. On allait sans cesse dans les magasins de fourniture de bureaux, pour tester les différentes épaisseurs de carton. Mais je pense que les personnes qui nous ont aidé à produire Cardboard n’ont jamais vraiment compris à quoi cela allait nous servir!» se souvient David Coz.
cardboard-montage
Chez Google en revanche, on a très vite saisi l’intérêt de Cardboard : en avril, Larry Page et Sergey Brin, co-fondateurs de Google, découvrent le projet et décident d’y investir un budget permettant d’embaucher une équipe dédiée à Cardboard.

J’ai vu Larry Page mettre Cardboard devant ses yeux puis avoir un grand sourire. Pourtant, quand on l’a distribué lors de Google I/O, beaucoup de gens n’en voulaient pas ! À la fin de la conférence, Cardboard était déjà en rupture de stock.”

Au final, ce qui fait la force de Cardboard est sans aucun doute sa simplicité. L’appareil se monte en quelques minutes puis il faut télécharger une application mobile dédiée, disponible sur tous les smartphones sous Android 4.4 KitKat. Une fois installé dans le Cardboard à l’aide de simples bandes Velcro®, Cardboard est fonctionnel. Grâce aussi à ses 2 lentilles, un aimant et une petite étiquette NFC, grâce à laquelle le smartphone se connecte automatiquement à l’application. L’application Cardboard permet d’accéder à différents programmes, dont un dessin animé interactif, une visite guidée du château de Versailles, ou d’examiner des visualisations 3D d’oeuvres d’art numérisées par l’Institut Culturel de Google. L’objectif de David Coz et de Google est ainsi de démocratiser la réalité virtuelle et d’étendre son usage au delà des jeux vidéos, notamment dans le monde éducatif. Pour cela, il fallait rendre cette technologie accessible. C’est chose faite avec Cardboard !

source : Le Figaro

Partager
A propos de l'auteur