Huma-i VS Plume Labs Flow 2 : Quel capteur d’air est le plus performant ?

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Avec l’enjeu climatique de notre époque, la pollution de l’air est rapidement devenue un problème de société majeur. Les citoyens sont soucieux de l’air qu’ils respirent, particulièrement en période de crise sanitaire lorsque des virus circulent. Développer des innovations technologiques afin d’analyser l’air que nous respirons devient donc un projet intéressant. Pour cela, des capteurs d’air intelligent ont étés développés. Ces appareils permettent de capturer l’air autour de vous et d’analyser sa qualité. On retrouve sur le marché « Huma-i », un capteur d’air compact sud-coréen. Ce petit kit assez complet est populaire en Asie et commence à s’installer durablement en Europe. Sur le secteur national, intéressons-nous au capteur d’air Flow 2 de l’entreprise française Plume Labs. Cette start-up ambitieuse présente son produit comme l’un des capteurs d’air les plus innovants et performants du marché. Que valent réellement ces deux air sensors et lequel est le meilleur ? Réponse dans ce test comparatif.

Caractéristiques Capteurs d’Air Huma-i HI-150 et Plume Labs Flow 2

Huma-i HI-150

  • Dimensions : 91×41×37 mm
  • Polluants : Mesure les PM 2.5, PM 10, VOC / COV et CO2
  • Poids : 60 g
  • Prix : 150 €
  • Autonomie : 45 min – 1 heure selon l’intensité d’utilisation

Flow 2

  • Dimensions : 125×40×35 mm
  • Polluants : Mesure les PM1, PM2.5, PM10, NO2, COV / VOC
  • Poids : 70 g
  • Prix : 200 € (150€ avec promo)
  • Autonomie : 24 à 72 heures selon l’intensité d’utilisation.

Design et Ergonomie : Huma-i Hi 150 versus Plume Labs Flow 2

Huma-i Hi 150 : un design minimaliste

Le modèle Hi-150 de la marque Huma-i opte pour un design simple, épuré et compact. Côté Ergonomie, on retrouve un seul bouton qui sert de bouton d’alimentation sur le dessus de l’appareil. Sur le côté, nous retrouvons une entrée UBS micro-b universelle pour recharger le capteur. De l’autre côté, une entrée d’aération capte l’air. Enfin, nous retrouvons un écran au milieu qui affiche les données de pollution analysées. Petit point faible au niveau de l’autonomie, celle-ci ne dure que 45 minutes à 1 heure. De plus, l’appareil s’éteint automatiquement au bout de 10 minutes d’utilisation. 

Flow 2 : un modèle compact, mais une ergonomie et un design différents

Pour le Flow 2 de Plume Labs, le design et l’ergonomie sont différents. Le capteur est également compact et léger, mais la prise en main n’est pas similaire au modèle d’Huma. Sur le capteur, on retrouve une entrée d’air à 360° tout autour de l’appareil. L’entrée du chargeur USB-C est positionnée au-dessous du capteur. Pour l’utilisation et l’analyse des données, il suffit d’appuyer sur le bouton d’alimentation et ensuite quasiment tout se fait via une application mobile.  Le capteur est doté d’une capacité d’autonomie de 24 à 72 heures selon l’intensité d’utilisation. 

Selon nous, celui qui offre le meilleur design et la prise en main la plus intuitive est le Flow 2, notamment grâce à l’application qui présente une ergonomie davantage complète. Certes, sur le capteur d’Huma, la prise en main et plus simple et accessible sans Smartphone, mais elle offre moins d’options.

Performance d’analyse des polluants : Huma-i Hi-150 vs Plume Labs Flow 2

Le critère principal pour vérifier la qualité d’un capteur d’air est sa capacité à analyser un nombre de polluants présents dans l’air. Les deux capteurs en analyse chacun un nombre défini. Parmi ceux-ci, on retrouve :

  • – Les PM : elles représentent les particules fines polluantes. Elles sont classées par différentes appellations et sont généralement visibles via une importante quantité de fumée (pot d’échappement, incendie…).
  • – Les VOC / COV sont des composés organiques volatils. Ils sont constitués entre autres de carbone, d’hydrogène, d’hétéroatomes. Très polluants, leurs principales sources sont les transports et l’industriel.
  • – Enfin, nous retrouvons les CO2 et NO2. Le NO2 est le dioxyde d’azote formé à partir de combustibles (pot d’échappement de voitures par exemple). Il a tendance à être nocif pour l’air. Le CO2, lui, est le premier gaz à effet de serre responsable du réchauffement climatique. Gaz naturel, il est augmenté par les combustibles.

 

Huma-I Hi-150 : quels sont les polluants analysés ?

Comme précisé dans les caractéristiques des produits, l’Huma prend en compte les PM 2.5, PM 10, VOC et CO2, la température et l’humidité. Le capteur dispose également d’un mode OMS qui permet aux utilisateurs de consulter les directives de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) pour les relevés de poussières fines et ultrafines. Ce mode permet également à l’appareil d’afficher un émoji simple et rapide pour indiquer votre niveau actuel de qualité de l’air. Ce mode est unique, car presque aucun autre appareil sur le marché ne dispose de ce mode. 

Flow 2 : une analyse davantage en profondeur

Pour le Flow 2, il mesure les PM1, PM2.5, PM10, NO2, et VOCs. Des indicateurs quasi similaires à ceux du Huma-i. Ce capteur d’origine française a reçu nombre de récompenses d’innovation telles que le Red Dot Award, Product Design 2019, FastCo Most Innovative Company Award 2019 et le prix d’innovation du CES 2017. Enfin, le fait que le tableau de bord se retrouve sur l’application mobile permet une analyse plus précise et détaillée des données. Voyons cela de plus prêt dans une partie dédiée à la comparaison entre l’écran.

Après plusieurs heures de tests, l’analyse de polluants du Flow 2 nous a offert davantage de satisfactions par rapport au Huma-i. Plus précises et complètes, nous avons pu profiter d’un visuel détaillé des polluants présents dans l’air sur le Flow 2.

Tableau de bord intégré ou application mobile : Quel format choisir ?

Huma-I Hi-150 : Un écran intégré intuitif

Sur le capteur d’Huma, exit l’application mobile associée à l’appareil. Tout se fait directement sur un petit écran / tableau de bord directement sur l’appareil. Le seul bouton d’alimentation contrôle l’ensemble et permet de changer de pages d’informations. Si l’écran n’est pas très grand, il affiche sans problèmes les informations essentielles du capteur. Cependant, si vous souhaitez des informations davantage détaillées, il est préférable de jeter un œil à l’appli du Flow 2.

écran Huma capteur air pollution

Flow 2 : l’application mobile, un tableau de bord complet

Sur le Flow 2, les données de polluants sont explorées en profondeur. Le point intéressant est notamment l’historique de données qui permettent de comparer des zones polluantes avec d’autres, ou bien de vérifier l’évolution de la pollution dans un endroit en particulier. Ensuite, l’app flow offre également une option itinéraire GPS qui nous a permis de prendre l’itinéraire le moins pollué pour nous rendre d’un point A à un point B. Enfin, les tutoriels d’utilisation sur l’application nous ont permis d’anticiper au mieux l’air pollué en plein centre de Paris.

Nous sommes sans aucune hésitation davantage convaincue par le format app du Flow 2 qui est bien plus complet et intuitif que le petit écran de bord de l’Huma-i. Cependant, le microformat de ce dernier n’en reste pas pour autant très facile à prendre en main malgré ses analyses limitées.

Verdict finale : Une préférence pour le Plume Labs Flow 2

Notre choix final se porte sur le Flow 2 de Plume Labs. Nous avons pu voir que ce dernier est plus intéressant sur quasiment tous les critères de sélection. Le format de l’application complet a fortement fait pencher la balance.

Le huma-i hi-150 reste toutefois une excellente option. Que vous soyez dans votre voiture, à l’hôtel ou en avion, cet appareil peut facilement et précisément mesurer la qualité de l’air autour de vous. Plus important encore, il peut assurer votre sécurité et vous aider à prendre les précautions nécessaires avant de respirer de l’air vicié ou des polluants dangereux. Huma-I Hi-150 représente donc une très bonne alternative en matière de qualité prix. Ses autres modèles Huma-I Hi-120 et Huma-I Hi-100 sont également disponibles sur le marché à des prix respectifs de 130€ et 100€. En voici un tableau comparatif sur les indicateurs de pollution.

Tableau comparatif Huma-I

FAQ : les questions fréquentes sur les capteurs d’airs

Quels types de polluants atmosphériques peuvent être mesurés à l’aide de capteurs d’air ?

Les capteurs d’air actuellement sur le marché mesurent une grande variété de polluants atmosphériques. Toutefois, le principal défi consiste à comprendre si le capteur d’air mesurera le polluant cible dans un mélange d’autres polluants et s’il mesurera le polluant cible dans la plage de concentration prévue pour l’application concernée. Les tests en conditions réelles par de différents groupes spécialisés se sont principalement concentrés sur le nombre croissant de capteurs d’air qui mesurent les six principaux polluants réglementés par les normes nationales de qualité de l’air ambiant (ceux dont nous avons parlé tout au long de l’article, PM, VOCS…).

Comment la technologie des capteurs d’air est-elle utilisée ?

Parmi les utilisations potentielles des nouvelles technologies de capteurs d’air, on peut citer l’enseignement des sciences, compléter les mesures réglementaires de la qualité de l’air, mener des recherches, mesurer la qualité de l’air local pour mieux comprendre les sources de pollution, localiser les fuites dans les installations industrielles…

Quel est le meilleur capteur d’air ?

Le nombre de capteurs d’air sur le marché ne cesse de croître chaque année. Cependant, la capacité des capteurs à fournir des lectures précises varie énormément selon le fabricant et le type de polluant. Le coût n’est pas un indicateur fiable de la qualité, et les capteurs qui mesurent une variété de polluants peuvent ne pas mesurer chaque polluant de manière égale. Certains capteurs sont sensibles à la température, à l’humidité, ou sont sujets aux interférences d’autres produits chimiques. Il vous faut prendre en compte les caractéristiques polluantes de votre zone de résidence et acheter un capteur qui répond à ces critères.

Acheter le Huma-I Hi-150 et le Plume Labs Flow 2 2020 aux Meilleurs Prix

[Total: 5 Moyenne: 5]
Partager
A propos de l'auteur

Journaliste indépendant passionné d'actualité et d'innovation, je suis toujours à la recherche des dernières informations en matière de nouvelles technologies. Que ce soit a vocation professionnelle ou pour divertir les gens, l'innovation prend une place de plus en plus importante dans notre société. La révolution technologique est en cours et il est essentiel d'être à la page.