Camif lancent Cinlou avec Parisot, le premier bureau connecté français

Pinterest LinkedIn Tumblr +

A l’occasion de la 1ère édition du Tour du Made in France de la CAMIF et en collaboration avec Parisot, les clients de la CAMIF ont imaginé un meuble connecté dont les fonctionnalités permettent de répondre à leurs besoins quotidiens.

Le projet mené de concert par Parisot et la CAMIF vient d’aboutir à Cinlou, le premier bureau connecté de fabrication française.

cinlou-bureau-connecte-camif-parisot

Fonctionnement du bureau Cinlou :

Ce meuble innovant est fabriqué en panneau de particules agglomérées certifié PEFC, livré en kit et prêt à monter chez vous. Spécialiste de l’équipement durable de la maison sur Internet, CAMIF propose désormais ce produit aux particuliers via une campagne de financement participatif sur Ulule.

Le bureau connecté Cinlou intègre la recharge sans-fil par induction pour éliminer les câbles de rechargement destinés à votre smartphone. Equipé d’un port USB, le Cinlou peut également vous peremettre d’écouter de la musique par l’intermédiaire de la technologie Bluetooth.

Proposée en option, cette possibilité s’intègre dans le plateau du bureau est à la fois invisible et efficace grâce à la diffusion du son par vibrations. Le bureau Cinlou contrôle également le niveau de luminosité de votre environnement de travail, pilotable à partir de l’application mobile pour iOS et Android.

Disponibilité et prix :

Cet objet connecté domestique sera proposé au prix de 399€ (avec le son) ou 369€ (sans le son) à partir du mois prochain en France.

Notre avis :

Outre un échange particulièrement ubuesque avec l’agence de relations presse de CAMIF (Elektron), ce projet est à la fois séduisant et frustrant.

De nombreux éléments nous laissent penser que les fondamentaux du digital et du financement participatif ne sont pas maitrisés et que CAMIF n’a pas reçu les conseils avisés qu’elle aurait dû intégrer dans le cas du lancement de ce produit :

  • Limiter les livraisons à la France tout en affichant les prix en livres sterling (ici),
  • Proposer deux modèles en retirant une option pour seulement 30€ de différence,
  • Axer toute sa communication sur le Made-In-France et lancer le produit uniquement dans l’hexagone,
  • Ne pas avoir constitué une base d’ambassadeurs avant le lancement sur Ulule, ni d’objectifs intermédiaires pour encourager la participation,
  • Viser un objectif de ’20 bureaux vendus’ et des livraisons en Octobre est incompatible avec le fonctionnement du crowdfunding.

Rappelons que depuis le dernier Mobile World Congress de Barcelone, Ikea propose des modules de recharge par induction à intégrer à ses bureaux pour un coût inférieur à 50€.

Partager
A propos de l'auteur