Blue Origin va investir 200M$ pour produire des lanceurs spatiaux comme SpaceX

Pinterest LinkedIn Tumblr +

La conquête spatiale semble être le nouveau dada des milliardaires. Après le rêve fou de Richard Branson (Virgin Galactic) et les prouesses de SpaceX sous l’égide d’Elon Musk (fondateur de Paypal et Tesla) c’est au tour de la compagnie de Jeff Bezos baptisée Blue Origin.

Après avoir annoncé que son lanceur spatial suborbital était prêt à faire ses débuts, Blue Origin a annoncé que son véhicule était en phase finale de tests et bientôt prêt pour le service. Il s’agit d’une roquette spatiale qui peut embarquer 3 passagers pour un voyage de quelques minutes à 100 km d’altitude, autour de la Terre.

fusee-espace-satellite

De la même manière qu’Elon Musk mise gros sur sa société SpaceX et comme Richard Branson avant lui, Jeff Bezos a dévoilé cette semaine son projet de bâtir une usine de production de fusées pour Blue Origin. Pour cela, un investissement d’environ 200 millions de dollars sera nécessaire et un terrain près du Kennedy Space Center de Cap Canaveral a déjà été identifié dans l’état de Floride, où la NASA lance ses engins spatiaux.

Jeff Bezos a déclaré à la presse :

« Enfant, les missions Apollo m’ont fait rêver (…) Aujourd’hui, nous sommes ravis de nous implanter dans l’Etat de Floride pour commencer une nouvelle ère de l’exploration spatiale. »

Jeff Bezos a fondé la startup Blue Origin en 2000. Depuis, la conquête spatiale occupe tous les milliardaires de la planète. Chez Google, on mise plutôt sur le projet Loon, visant à distribuer l’internet via des ballons disséminés dans l’atmosphère… comme le projet de drones Aquila de Facebook.

Nasa-sls-space-shuttle

Pour remporter des contrats de production auprès de la NASA, Blue Origin affrontera l’avionneur national Boeing et la compagnie SpaceX mais Blue Origin travaille également sur un volet touristique, visant à emmener des touristes dans l’espace, comme le projet Virgin Galactic de Richard Branson.

Comprenez qu’il sera possible de réserver un siège dans ce suppositoire spatiale afin d’aller observer la planète bleue depuis son toit. On ignore encore le prix du billet pour partir explorer l’espace mais il faudra de toute manière répondre à certaines contraintes physiques pour s’assurer que reviendrez en un seul morceau… si vous revenez ;)

Via – image : shutterstock

Partager
A propos de l'auteur