Blocks, un kit pour composer votre smartwatch idéale sous Tizen

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Le studio de design Phoneblocks, à l’origine du concept de smartphone modulaire du même nom qui avait fait le tour du monde, reprend du service. Submergé par l’intérêt suscité pour son concept de smartphone à assembler selon ses envies, Phoneblocks avait confié à un laboratoire de R&D de Google le soin de mettre en oeuvre son projet fou au sein de l’écosystème du moteur de recherche. Baptisé Projet Ara, ce smartphone modulaire est attendu de pied ferme. Linaro est d’ailleurs en train de développer de nouveaux pilotes pour Android afin de pouvoir reconnaitre des changements matériels à la volée. Désormais, c’est au tour des smartwatch d’y passer. Phoneblocks a officialisé Blocks, un concept similaire pour les montres connectés. En revanche, Blocks fonctionnera sous Tizen.

Blocks_Smartwatch-1

Présentation de Blocks :

En effet, ce qui s’applique au smartphone peut aussi correspondre à la plupart des objets connectés. Phoneblocks l’a bien compris et va ainsi proposer Blocks, une montre connectée modulaire, à assembler en fonction des goûts et des besoins de chaque utilisateurs. En permettant de modifier le bracelet ainsi que le design de la montre, Blocks offre ainsi des milliers de combinaisons possibles au client ainsi que l’opportunité de réduire considérablement les coûts et les déchets produits. Fonctionnant sous Tizen, un OS poussé par Samsung, Blocks serait ainsi compatible avec tous les smartphones fonctionnant sur les principales plateformes, dont iOS, Android et Windows Phone. Intel a également mis à disposition ses derniers processeurs destinés aux Wearables.

phonebloks-blocks-2

Fonctionnement de la montre Blocks :

En assemblant des “modules“, la startup promet qu’on sera en mesure d’introduire une notion de durabilité dans l’internet des objets, où les appareils ont tendance à se montrer très rapidement obsolètes. Elle souligne aussi que, comme la technologie des objets connectés est encore jeune, elle implique des cycles de renouvellements très rapides et rapprochés, peu compatibles avec la logique industrielle et les impératifs de développement durable. Cette smartwatch entièrement personnalisante pourrait en revanche continuer à évoluer en fonction de la montée des exigences techniques et/ou de la mode. Cet argument sous-tendait déjà la raison d’être du Projet Ara, mais parait encore plus adaptée aux wearable devices.

Disponibilité et prix :

Concrêtement, on pourra brancher des modules les uns aux autres afin qu’ils soient reconnus et s’activent pour proposer des fonctions spécifiques. Encore à l’état de concept, la commercialisation est encore un horizon lointain mais le projet à de quoi séduire.

source : phoneblocks

Partager
A propos de l'auteur