Bilan du CES 2016 : Drones, VR, Smart Home, Automobile et AI !

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Au CES 2016, les tendances étaient différentes de l’an dernier. La réalité virtuelle, les drones, le Smart Home ou l’Automobile ont imposé leurs enjeux, tout en respectant l’esprit CES : beaucoup d’annonces, parfois même pour des objets connectés encore peu avancés.
Le CES est un pèlerinage que les fans de High-Tech suivent chaque année dans la ville du pêché pour découvrir les gadgets et nouvelles technologies qui marqueront l’année à venir.
ces-logo

La foire des prototypes

J’entends ici ou là que cette édition 2016 du CES aurait finalement été moins ‘bonne’ que l’an dernier. Si l’évènement est toujours le rendez-vous mondial à ne pas rater pour découvrir de nouveaux objets connectés grand-public, c’est aussi souvent le théâtre d’annonces (très) en avance de phase.
Comprenez : on annonce sans vergogne au Consumer Electronic Show des produits qui sont encore en phase très peu avancée de développement… certains même ne sortiront jamais. Ce phénomène touche les startups évidemment (qui veulent s’attribuer une place sous les projecteurs médiatiques –des milliers de journalistes font le déplacement à Las Vegas pour l’occasionmais aussi les grands groupes
Exemple avec un groupe que j’aime beaucoup, Parrot : l’an dernier, le français avait dévoilé le casque Zik Sport. Ce produit n’est pourtant toujours pas au catalogue. On n’en a même pas parlé lors du CES 2016, qui a vu les lancements du drone Disco (photo ci-dessous) et du Pot connecté, lui aussi annoncé un an à l’avance par Parrot. Même les géants aiment soigner leurs effets au CES !
Parrot-drone-disco-ces-6
Peu accoutumés à cet état d’esprit, certains détracteurs qualifient de Bullshit Bingo ou de foirfouille l’enchevêtrement d’annonces de produits pas toujours parfaitement terminés et souvent encore tâtonnant quant à leurs prix, leurs clients ou leurs marchés cibles.

Les drones

ehang-184-ces-4Les drones étaient partout au CES 2016. J’ai compté au moins une vingtaine de fabricants de drones dans l’enceinte du hall Tech East du Convention Center de Las Vegas. Les plus notables étaient bien évidemment l’oeuvre des fabricants les plus connus : le Parrot Disco a été annoncé la semaine dernière, ainsi que le Phantom 3 avec vidéo 4K du coté de chez DJI.
D’autres UAVs plus surprenants ont retenu mon attention : le drone belge Fleye est considéré comme le plus sûr du monde et réussi actuellement une belle campagne sur Kickstarter : près de 300.000 € récoltés !
Les chinois de Ehang ont vu grand quant à eux ; avec le Ehang 184, ils veulent tout simplement proposer le premier drone de transport personnel. La solution idéale pour emporter une personne seule au dessus des embouteillages de la ville à 100 km/h ? Sans doute, mais pas demain…
oculus-vr-touch-controller-1

La réalité virtuelle

Au delà des annonces concernant la sortie de l’Oculus Rift par la filiale de Facebook et de son meilleur ennemi le HTC Vive Pre, on a assisté à un déferlement d’accessoires pour la réalité virtuelle : des casques, des manettes, des caméras pour permettre de voir ses bras dans le jeu, etc.
On a même découvert des fabricants d’armes factices, qui utilisent l’impression 3D pour reproduire le toucher des armes qu’on peut choisir dans les jeux vidéos en FPS. Le marché des accessoires VR est en vraie progression et ce n’est que le début !
omni-virtuix
Ainsi, la startup Virtuix avait installé un grand stand pour tester Omni, son tapis de jeu pour courir dans le jeu ET dans le monde réel, sans pour autant heurter un mur de plein fouet…
Enfin, le système imaginé par la startup Immersit permet de connecter votre canapé à la 4ème dimension. Des vérins animent le meuble sur lequel vous êtes assis pour augmenter l’impression d’immersion dans le contenu regardé (films, jeux vidéos, etc).
immersit-ces
Un kickstarter sera lancé à la fin du mois pour ce super produit.
L’essor des caméras 360° est aussi l’un des facteurs à mettre au crédit de la réalité virtuelle. Les géants de l’optique sont là (Nikon, Canon, Sony, Kodak, GoPro, etc.) de même que les nouveaux entrants : le lillois Giroptic, mais aussi la Sphericam 2, la caméra de Vuze, etc.

Le Smart Home

Dans la maison, les objets connectés gagnent en intelligence (voir plus bas) et en valeur d’usage, notamment à la faveur d’une plus grande interconnexion entre eux. C’est la vision de La Poste avec son Hub Numérique et le Domino, son bouton connecté (en Sigfox) et celui de ses partenaires, Legrand en tête.
Si on a tendance à tout surveiller (les caméras domestiques pullulent), ce CES 2016 marque surtout le départ de la course au Frigo connecté (vous savez, celui qui fait les courses!) avec des annonces dans ce sense de Whirlpool, LG et l’alliance entre Samsung et Mastercard.
samsung-frigo-connecte-mastercard
Au vu des stands de la ZigBee Alliance, du Z-Wave ou de l’AllSeen Alliance, l’an 2016 devrait nécessairement voir une amélioration notable de l’interopérabilité des objets connectés de la maison.
Sur de nombreux stands du Hall G, les débats s’articulaient souvent autour des « hubs » pour les objets connectés, qu’ils soient physiques –type SmartThings– ou digitaux avec l’HomeKit d’Apple ou le programme « Works with Nest ».
Et pour piloter tous ces objets connectés entre eux, la startup SevenHugs présentait au CES 2016 sa télécommande intelligente Smart Remote, capable de détecter quel accessoire vous pointez d’un geste pour adapter les paramètres proposés sur son écran tactile… Brillant !

L’automobile connectée

Avec l’essai du système de voiture autonome de Valeo, j’ai pu mesurer les enjeux de cette technologie pour toute l’industrie automobile. Tesla n’est pas le seul à s’y pencher, loin de là.
valeo-cruise4u-ces-3
La conduite autonome est au centre des préoccupations de tous les groupes mondiaux, ainsi que des équipementiers et des éditeurs de services ou de contenus qui veulent se positionner sur l’écran de nos voitures. De fait, en apportant de moins en moins d’attention au fil du temps à la route, nous en accorderons de plus en plus à ce qui se passe sur l’écran du véhicule.

[embedArticle id=”33897″ align=”right”]

Cela représente, outre une manne financière colossale pour les spécialistes de la publicité, des enjeux majeurs pour les éditeurs de services mobiles, de tracking, d’assistance, de VOD, etc.

L’intelligence Artificielle

A peine connectés, les objets stars des années 2014/2015 sont déjà obsolètes. La raison ? l’obsolescence rapide de leurs algorithmes.
Si les objets connectés suffisaient jusqu’à il y a peu, on veut désormais des objets intelligents, dotés de fonctions d’apprentissage, d’interprétation, d’analyse voir même de prise de décision autonomes.
Ce CES 2016 aura vu la prise de pouvoir des solutions d’intelligence artificielle. Netatmo propose par exemple son nouvel algorithme de reconnaissance des visages à l’intérieur –sur la caméra Welcome– et des objets à l’extérieur –sur sa caméra Présence–. Dans le discours, le joli design du nouvel objet connecté est complètement occulté par ses fonctions d’AI.
netatmo-presence-camera-1
De nombreux stands mettaient en avant l’AI comme un facteur de progrès pour leurs secteurs respectifs, notamment chez Bosch dans la maison, chez Qualcomm, chez Nvidia ou même chez Valeo (voir ci-dessus) dans l’automobile.
La CEO d’IBM a aussi passé tout une keynote à expliquer que le hardware des objets connectés et la connectivité M2M deviendraient rapidement des commodités, à l’inverse d’outils d’intelligence artificielle tels que Watson IoT.
 

Partager
A propos de l'auteur

2 commentaires

  1. Pingback: Bilan du CES 2016 : Drones, VR, Smart Home, Aut...

  2. Pingback: RevueIOT #1 : Hoverboard, Apple Watch 2, Presence by Netatmo...