La banque Barclays va offrir 75.000 objets connectés Fitbit à ses salariés

Pinterest LinkedIn Tumblr +

La banque Barclays va offrir à 75.000 de ses salariés des objets connectés de Fitbit, pour leur proposer de prendre en main leur santé en mesurant les effets de leur mode de vie au quotidien.

Selon les dernières informations de Bloomberg et Forbes, la banque Barclays PLC aurait à son tour succombé à l’offre B2B de Fitbit. Il faut dire que le fabricant d’objets connectés n’en est pas à son coup d’essai : il propose aux grandes entreprises de distribuer des capteurs d’activité à leurs salariés pour les aider à prendre en main leur santé.

fitbit-surge-sport

En mesurant leur mode de vie chaque jour, les employés de ces grandes firmes seraient ainsi, en moyenne, en meilleure santé ce qui favoriserait par répercussion leur productivité et leur taux de présence à leur poste de travail.

Un peu cynique ? Certes, mais cette proposition prend tout son sens aux Etats-Unis et dans le monde anglo-saxon plus généralement, où la couverture santé est majoritairement confiée au bon vouloir de chacun. Pour séduire les meilleurs employés, les sociétés offrent donc de payer pour une assurance santé complémentaire. C’est désormais une pratique obligatoire également en France, d’ailleurs.

Et cela coûte cher. Pour chaque compagnie, plusieurs millions sont investis dans cet avantage en nature. Dès lors, investir dans une flotte d’objets connectés devient non seulement un cadeau à la mode mais aussi un argument supplémentaire pour renégocier le montant des polices d’assurance à la baisse.

Plus que jamais, les objets connectés ont donc un impact significatif dans le domaine de l’assurance.

barclays

L’an dernier, la startup Appirio avait par exemple réussi à faire de substantielles économies par cette méthode : près de $300.000 économisés.

Dans le cas de Barclays, qui compte environ 140.000 salariés, le modèle choisi est le partage des coûts. Les salariés sont encouragés à acheter un objet connecté de la marque, pour lequel le prix sera majoritairement sponsorisé par leur employeur.

Comme Barclays, GoDaddy.com ou BMC Software, l’enseigne Target a récemment sauté le pas, offrant plus de 300.000 capteurs d’activités à ses salariés pour les aider à bouger plus.

Pendant ce temps là, la division B2B de Fitbit progresse. Si elle ne représente pas plus de 10% des revenus du fabricant à l’heure actuel, cette activité professionnelle contribue à la bonne pénétration du marché par Fitbit et rassure certainement les actionnaires de la société, nouvellement cotée en Bourse.

newyorkstockexchange-fitbit-bourse

Via – image : shutterstock

Partager
A propos de l'auteur

Un commentaire

  1. Pingback: La newsletter FinTech (25 oct. 2015) | Le Décodeur