Axa veut une place dans la maison connectée avec MyFox & Philips

Pinterest LinkedIn Tumblr +

A l’occasion du Web2Business, Amélie Oudéa-Castéra, Directrice Marketing Digital  d’Axa France, a confirmé que sa compagnie était en négociations avancées avec plusieurs fabricants d’objets connectés pour la maison, dont plusieurs se sont illustrées au cours du CES 2015.

Fort de ses expérimentations avec le français Withings, l’assureur Axa semble être en pourparlers avancés avec plusieurs autres acteurs majeurs de l’internet des objets. Les fabricants Philips, MyFox ou MyPlug d’Orange sont dans les petits papiers de l’assureur, qui compte s’imposer au sein de nos maisons connectés le plus vite possible.

immeuble-axa-nyc

Ce n’est pas une première, on avait déjà vu Allianz France s’associer à Google pour proposer le détecteur de fumée Nest aux nouveaux clients de son contrat d’assurance habitation. Dans son sillage, Axa s’apprête à son tour à miser sur ces nouveaux accessoires domotique destinés à la maison intelligente.

Axa et la maison intelligente :

En matière de Sécurité, Axa aimerait en effet s’associer à Myfox, que fabrique une alarme connectée simple et pratique (nous l’avons testé ici). Composée de différents capteurs, elle permet de détecter toute tentative d’intrusion avant même que la porte ou la fenêtre ne cède sous les coups des cambrioleurs grâce à son “Intellitag“. Aussi, les caméras de vidéo-surveillance proposées par Kiwatch seraient sur les tablettes d’Axa, qui s’intéresse à leur capacité d’envoi de SMS ou d’emails d’alertes. La caméra Withings Home, qui surveille votre maison et analyse la qualité de l’air intérieur devrait aussi faire partie des plans d’Axa.

En matière d’éclairage, Axa a jeté son dévolu sur le MyPlug 2 d’Orange et le leader Philips, qui fabrique Hue, une gamme d’ampoules et de luminaires connectées de plus bel effet.

logo-axa-reinventons-metier

S’ils se concrétisent, ces partenariats devraient permettre à Axa de se tailler une place de choix au sein de l’écosystème d’accessoires pour la maison intelligente. Axa proposera des offres adaptées à ces nouveaux usages au travers d’Axa Assistance, son service d’intervention d’urgence, afin de réaliser la levée de doute à distance ou de dépêcher quelqu’un sur place en cas d’alerte. Amélie Oudéa-Castéra observe :

« Il y a un alignement d’intérêts entre les assurés et l’assureur qui couvre ces risques. Après les fournisseurs d’énergie, les assureurs sont considérés comme légitimes à proposer ce type de services. »

On s’étonnera de l’absence du thermostat connecté Qivivo ou du fabricant d’éclairage Holî, deux autres français qui pourraient très bien apporter leurs atouts à Axa. Comme dans le cas de La Poste, Axa compte évidemment créer une application mobile en guise de plateforme ouverte, rassemblant ces différents objets connectés et permettant de les piloter à partir d’une interface unique… (Nota : c’est la mode, tout le monde croit qu’il peut créer sa plateforme de nos jours…)

Via

Partager
A propos de l'auteur